Bauer bei der Arbeit
Christian Bobst
L’EPER ET L’AGENDA 2030

VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE

Agenda 2030

L’Agenda 2030 de l’Organisation des Nations Unies (ONU) est un programme global qui vise à promouvoir un développement durable à l’horizon 2030. Il a été adopté par les Etats membres de l’ONU en 2015. Les 17 « objectifs de développement durable » (ODD) et les 169 cibles (sous-objectifs) que contient ce programme prennent en compte les trois dimensions du développement durable, à savoir les aspects économiques, sociaux et écologiques. L’objectif principal est de « Ne laisser personne de côté ». Il s’agit d’un objectif ambitieux, à une époque où la pandémie de coronavirus a impitoyablement révélé les inégalités existantes et les a encore renforcées. Par son travail en Suisse et à l’étranger, l’EPER entend contribuer de manière ciblée à la concrétisation de l’Agenda 2030.

 

Mise en œuvre en Suisse

L’Agenda 2030 est accueilli par beaucoup comme un changement de paradigme, car, contrairement aux « objectifs du Millénaire pour le développement » (OMD) précédents, qui ne concernaient que les pays du Sud, il engage tous les Etats à contribuer à un développement durable mondial. A l’échelle nationale, cela signifie que les objectifs de l’Agenda 2030 doivent davantage être pris en compte dans l’ensemble des décisions politiques – et cela vaut aussi pour la Suisse.
La mise en œuvre de l’Agenda 2030 requiert une très forte volonté politique. Pour atteindre les ODD et lutter contre la pauvreté, l’injustice sociale et le changement climatique, il est nécessaire de transformer les systèmes économiques et politiques de nos sociétés actuelles. Cela exige des mesures de grande envergure de la part de toutes les parties prenantes et ne peut se faire sans la pression et la participation de la société civile.
Agenda 2030 graphique teaser
Graphique
L’EPER ET L’AGENDA 2030

Découvrez comment l’EPER contribue, à travers ses projets, à la réalisation des ODD.

C’est pourquoi, en 2017, l’EPER et quelque 40 autres organisations suisses de la société civile ont créé le réseau « Plateforme Agenda 2030 », qui soutient et accompagne la concrétisation de l’Agenda 2030 en Suisse. En juillet 2018, la Plateforme a publié son rapport « La Suisse a-t-elle un développement durable ? », dans lequel elle mettait en évidence le besoin d’agir et formulait des recommandations pour la mise en œuvre de l’Agenda 2030. Elle demandait par exemple un ancrage institutionnel plus fort de ce dernier au sein de l’administration fédérale, la mise à disposition de ressources suffisantes pour la mise en œuvre du programme et un renforcement de la cohérence politique en vue d’un développement durable.

Fin 2020, le Conseil fédéral a, lui aussi, rendu publique une « Stratégie pour le développement durable 2030 », dans laquelle il explique comment il entend mettre en œuvre l’Agenda 2030 dans les dix prochaines années. Toutefois, cette stratégie reste largement en deçà des ambitions visées. Le projet ne définit pas d’objectifs concrets, contraignants et mesurables pour la Suisse, et il ne prévoit pas non plus de ressources financières supplémentaires pour atteindre les ODD d’ici 2030. Il s’agit là de la critique formulée par l’EPER dans le cadre de sa participation à la procédure de consultation. L’EPER a également émis des recommandations de modifications.

Le défi posé par les multiples crises

En 2019, les Nations Unies ont dressé un premier bilan dans leur « Rapport mondial sur le développement durable » (GSDR). Les résultats de cette étude montrent que les multiples crises de notre époque, telles que le changement climatique ou l’augmentation des conflits armés, risquent d’anéantir les progrès réalisés au cours des deux dernières décennies. Certes, la part des enfants et des jeunes qui ne vont pas à l’école a diminué ces dernières années, de nombreuses maladies transmissibles régressent, l’accès à l’eau potable s’est amélioré et les femmes sont davantage représentées dans les fonctions de direction. Toutefois, dans le même temps, toujours plus de personnes sont touchées par l’insécurité alimentaire, la dégradation de notre environnement se poursuit à une vitesse stupéfiante et, dans toutes les régions du monde, d’immenses inégalités persistent.

Il apparaît d’ores et déjà que la pandémie de COVID-19 et ses conséquences économiques et sociales auront aussi des effets très négatifs sur la plupart des 17 ODD. Dans les pays du Sud, les groupes de personnes vulnérables tels que les personnes âgées, les enfants, les personnes en situation de handicap, les membres de minorités ainsi que les personnes migrantes et réfugiées sont nettement plus touchés que le reste de la société. Et dans les pays à hauts revenus, ce sont aussi les groupes de population marginalisés qui enregistrent les taux de mortalité les plus élevés.
Corona Nothilfe Bangladesch
Faysal Ahmad

L'Agenda 2030 dans les projets de l'EPER

L’Agenda 2030 et son principe directeur « Ne laisser personne de côté » forment un axe et un cadre de référence essentiels du travail de l’EPER, en Suisse et à l’étranger, pour la présente décennie. Ainsi, en accord avec l’objectif no 10 de l’Agenda 2030, « Inégalités réduites », l’EPER aide les personnes défavorisées à s’intégrer dans la société en Suisse et favorise leur participation active à la vie sociale. L’EPER propose des consultations juridiques aux requérant.e.s d’asile et aux autres populations socialement défavorisées, leur garantissant ainsi l’égalité d’accès à la justice (objectif no 16 « Paix, justice et institutions efficaces »). A l’étranger aussi, l’EPER s’engage pour la participation des personnes marginalisées ou socialement défavorisées à la vie sociale, culturelle, politique et économique de leur pays. Cela concerne notamment les communautés roms en Europe de l’Est, les Adivasis et les Dalits au Bangladesh ou encore les communautés indigènes dans les pays d’Amérique latine. Car l’EPER est, elle aussi, convaincue qu’une égalité d’accès à la vie sociale, économique, culturelle et politique renforce la cohésion sociale et constitue par conséquent une base fondamentale pour des sociétés prospères, inclusives et pacifiques.
HEKS Integrationsprogramme HIP (Bild Nr. 530.006)

En savoir plus

Faire un don

Votre don a de grands effets

CHF
75
CHF
150
CHF
250
CHF
Montant à choix
Attribution de votre don
Là où les besoins sont les plus urgents