Nahrung und Saatgut für Dürreopfer
KEYSTONE/AP Photo/Tsvangirayi Mukwazhi
Zimbabwe

Alimentation et semences contre la sécheresse

News: November 2016

Aide d’urgence au Zimbabwe

Au Zimbabwe, le phénomène « El Niño » est la cause d’une sécheresse aussi extrême que persistante et la famine s’installe.

L’aide d’urgence de l’EPER, d’un montant de CHF 350 000, permet de financer l’achat de nourriture et de semences destinées aux petits paysans, d’optimiser l’approvisionnement en eau et de prendre des mesures d’adaptation au changement climatique.

Etat d’urgence national

La partie sud du continent africain est particulièrement affectée par le phénomène « El Niño ». Au Zimbabwe, les dernières pluies ont représenté 25% des précipitations habituelles ; une sécheresse aux conséquences catastrophiques : lourdes pertes au niveau des récoltes, assèchement des sources, pertes de cheptel par milliers de têtes. La population est également menacée de famine. En févier 2016, le gouvernement zimbabwéen a décrété l’état d’urgence national et fait appel à l’aide internationale.

Rations de vivres aux familles de petits paysans

L’EPER, en collaboration avec son partenaire local, Fambidzanai Permaculture Center, a d’abord débloqué une aide d’urgence de CHF 350 000 jusqu’à la fin 2016. Ces fonds servent à l’achat de rations de vivres dans six communes de la province du Matabeleland et sont destinées à des familles de petits paysans qui ne peuvent plus couvrir leurs besoins alimentaires en raison de la perte de leurs récoltes.

Nahrung und Saatgut für Dürreopfer
Andreas Schwaiger

Aménagements pour l’approvisionnement en eau

En contre-partie, les membres des familles en état de travailler participent à des travaux communautaires comme la construction de digues afin de sécuriser l’approvisionnement en eau, l’optimisation des systèmes d’irrigation et l’aménagement de jardins de variétés potagères. Les mesures d’hygiène dans les hôpitaux et l’assainissement de plusieurs ponts font également partie du projet.

Adaptation au changement climatique

Les bénéficiaires du projet reçoivent des semences céréalières mieux adaptées aux régions sèches que le maïs, par exemple. Les paysannes et les paysans sont en outre formés à des pratiques agricoles écologiques et durables afin de pouvoir faire face plus efficacement au changement climatique et à ses conséquences sur l’agriculture.

Faire un don

Votre don a de grands effets

CHF
75
CHF
120
CHF
200
CHF
Montant à choix
Attribution de votre don
Sécheresse au Zimbabwe