Famine en Afrique

Les changements climatiques ont des conséquences particulièrement dramatiques dans plusieurs pays africains. En étant soumis à des périodes très arides, puis à des inondations, les petits paysans risquent de perdre leurs moyens de subsistance. Mais ce n’est pas tout. La pandémie de Coronavirus arrive également sous ces latitudes et des essaims gigantesques de criquets pèlerins dévorent des récoltes entières en quelques instants. Selon l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en Afrique orientale, la famine touche près de 25 millions de personnes.

L’EPER apporte une aide humanitaire et soutient la population de cette région. Par exemple en Ethiopie, les familles touchées reçoivent de l’argent afin d’acheter à manger pour elles et pour leur bétail. Mais elles reçoivent également des formations pour surveiller et contrôler les essaims de criquets.En Ouganda, l’EPER améliore la production alimentaire afin que les personnes réfugiées et les communautés locales parviennent à l’autosuffisance et coexistent paisiblement. Au Soudan du Sud, l’EPER distribue des semences et des outils, donne des conseils afin de pratiquer une agriculture durable et partage des informations sur les règles d’hygiènes à respecter pour éviter la contamination due au coronavirus.

Pouvons-nous dignement laisser les hommes, femmes et enfants d’Afrique orientale subir ce destin ? Faites un don maintenant ! Merci beaucoup.

Faites un don maintenant!

Äthiopien 706.399
Keystone
Ethiopie
Aide d’urgence pour les personnes touchées par les ravages des criquets

Les attaques de criquets pèlerins qui ont eu lieu début 2020 sont les plus violentes des dernières décennies, elles ont détruit de nombreuses récoltes. Depuis lors l’EPER soutient les familles les plus touchées en leur offrant des petites sommes d’argent pour acheter de la nourriture.

Lire la suite

Bidibidi - im grössten Flüchtglingscamp der Welt
Blaise Kormann
Ouganda
De meilleures conditions de vie pour les réfugié.e.s et la population locale

Près de 230 000 personnes ayant fui le Soudan du Sud vivent dans des conditions terriblement difficiles dans le camp de réfugiés de Bidibidi. Chaque ménage y bénéficie d’un petit lopin de terre. Mais celui-ci est souvent difficile à cultiver. La distribution de nourriture diminue, cela entraîne des conflits entre les familles réfugiées et locales. L'EPER travaille donc à l'amélioration de la production alimentaire pour viser l'autosuffisance et à la promotion d’une coexistence pacifique entre les différents groupes.

Lire la suite

Südsudan 774.378
Soudan du Sud
Des semences pour lutter contre la faim

La faim règne également au Soudan du Sud : les conflits armés ont chassé des millions de personnes loin de chez elles. Les frontières ont été fermées à cause de la pandémie de COVID-19, ce qui a causé une diminution de l’approvisionnement alimentaire. En conséquence, des petits paysans mangent des épis de maïs qu’ils avaient gardés afin de semer les grains, d’autres ont dû vendre leur bétail. L’EPER distribue des semences et des outils, offre des conseils pour une production agricole durable et donne des informations sur les règles d’hygiène à observer afin de se protéger du coronavirus.

Les populations d'Afrique de l'Est ont besoin de votre aide !

Merci beaucoup pour votre don

CHF
75
CHF
120
CHF
200
CHF
Montant à choix
Attribution de votre don