Communiqué de presse du 16 avril 2018

Rapport annuel 2017 de l’EPER : un volume de projets en hausse

L’année 2017 a été une bonne année pour l’EPER. Le volume des projets a augmenté de CHF 8 millions, ce qui correspond à des dépenses totales de CHF 83,4 millions, soit une hausse de 9,7%. Avec ses organisations partenaires, l’EPER est venue en aide à près d’un million de personnes en Suisse et dans 33 autres pays par des engagements à hauteur de CHF 73,2 millions. Avec CHF 70,8 millions, le niveau des recettes est resté constant. Cette différence a permis d’investir dans les projets le capital épargné issu de nos fonds.

La part des charges administratives dans les dépenses totales (de CHF 83,4 millions) représente 12,7%. Ainsi, l’EPER a considérablement baissé ses frais administratifs, qui se situent bien en-dessous des 21% requis par l’organisme Zewo, qui certifie la bonne gestion des organisations non gouvernementales.
Pfeffer-Ernte in Kambodscha - nachhaltige Produktion
Lucas Veuve

CHF 31,1 millions ont été investis dans 207 projets menés en Europe, en Asie, en Afrique et en Amérique latine. Dans le domaine de la coopération au développement, l’EPER a soutenu 498 000 personnes avec CHF 23,6 millions. Les projets dans le cadre de la collaboration avec les Eglises en Europe de l’Est et au Proche-Orient représentent CHF 2,4 millions. Une somme de 11,2 millions a permis à l’EPER d’apporter une aide humanitaire à 422 000 personnes touchées par des catastrophes naturelles ou par des conflits. En Suisse, CHF 29,5 millions ont été investis dans les projets : 19,8 millions pour l’intégration sociale des personnes défavorisées et 7,1 millions pour le soutien juridique aux personnes requérantes d’asile, aux personnes avec le statut de réfugié et à d’autres populations défavorisées.

Recettes constantes malgré un contexte difficile

Les recettes ont diminué de CHF 0,6 million par rapport à l’année précédente. Tandis que les contributions à l’aide humanitaire ont augmenté pour atteindre CHF 11,8 millions, celles de la coopération au développement ont baissé par rapport à 2016 en raison de la diminution des recettes des mandats et des legs. Le produit des prestations et les contributions cantonales aux projets menés en Suisse se sont accrus de 1,1 million. 24% des recettes globales de l’EPER sont imputables aux prestations fournies par les cinq bureaux régionaux et le Secrétariat romand. Les Eglises, les paroisses et d’autres organisations ecclésiales ont contribué au produit à raison de 21%. Les contributions de la Confédération, des cantons et des communes représentent 22% du produit, les dons de particuliers, 18% et la Chaîne du Bonheur, 7%. Quant aux fondations, elles ont apporté 6% du produit. En 2017, plus de 50 000 personnes ont versé des dons à l’EPER.