Communiqué de presse du 23 avril 2020

Résultat annuel 2019: la situation financière est stabilisée

Les mesures introduites par l’Entraide Protestante Suisse (EPER) en 2019 pour stabiliser et consolider la situation financière de l’organisation ont porté leurs fruits. Face aux conditions générales difficiles, les recettes totales 2019 sont certes restées en deçà des attentes, mais elles ont augmenté de CHF 2,23 millions par rapport à l’année précédente, atteignant ainsi les CHF 68,4 millions.

En 2019, l’EPER a soutenu pas moins de 248 projets en Suisse et dans 32 autres pays, pour un montant total de CHF 63,3 millions. Toutes ces activités ont permis d’améliorer les conditions de vie de près d’un million de personnes. En Suisse, CHF 18,4 millions ont été attribués à des projets d’intégration sociale. L’EPER a également assuré des consultations juridiques et fourni des prestations de défense des droits pour les personnes requérantes d’asile et socialement défavorisées à hauteur de CHF 8,5 millions.

Les projets de coopération au développement en Europe, Asie, Afrique et Amérique latine ont été financés à hauteur de CHF 15,3 millions, et ceux consacrés à l’aide humanitaire pour les victimes de guerres et de catastrophes naturelles à hauteur de CHF 11,1 millions. Enfin, CHF 2,4 millions ont été reversés à des projets de collaboration avec les Eglises en Europe de l’Est et au Moyen-Orient.

Des mesures efficaces

L’année 2018 était une année difficile, marquée par un recul considérable des dons, qui a contraint l’organisation à réduire son capital des fonds. L’EPER a pris des mesures importantes pour y faire face. Elle a notamment mis l’accent sur son portefeuille de projets à l’étranger et en Suisse et diminué ses frais administratifs et de personnel, ce qui a porté ses fruits. Avec CHF 68,4 millions (contre CHF 66,2 millions en 2018), les recettes d’exploitation n’ont certes pas atteint l’objectif escompté, mais les dépenses par rapport à l’année précédente ont diminué de presque CHF 1,2 millions de francs, retombant ainsi à environ CHF 73,8 millions. Si l’organisation n’a pu éviter une nouvelle baisse du capital des fonds, cette dernière était bien moins importante que l’année précédente : elle s’est en effet limitée à CHF 3,3 millions, contre CHF 7,7 millions l’année précédente.
 

Hausse des recettes issues des prestations en Suisse

Fait positif : la hausse considérable des recettes générées par les prestations en Suisse, notamment due au nouveau mandat de représentation juridique dans les centres fédéraux pour requérants d’asile de Suisse orientale et du Nord-Ouest. Les recettes pour les projets en Suisse s’élèvent à 31,1 millions de francs, et contribuent ainsi à 45% du résultat annuel. Parmi ces recettes, CHF 1,1 millions viennent des dons et legs de privés et CHF 2,1 millions des contributions et dons du domaine ecclésial. Les activités à l’étranger ont contribué au résultat à hauteur de CHF 25,7 millions, dont CHF 3,2 millions de dons et legs de privés et CHF 5,5 millions de dons et contributions du domaine ecclésial.
 

Baisse des coûts administratifs

La part des charges administratives s’élève à CHF 10,6 millions, soit 14,4% des dépenses totales (2018 : CHF 10,8 million). Elle se situe ainsi en dessous de la moyenne des ONG certifiées ZEWO (21%). En 2019, 246 collaboratrices et collaborateurs fixes étaient employés par l’EPER (2018 : 227). La direction a été indemnisée à hauteur de CHF 158 000, contre CHF 176 000 en 2018.

La pandémie de corona, un vecteur d’incertitudes

L’objectif de stabilisation et de consolidation de la situation financière a été largement atteint. Toutefois, au vu de la pandémie de coronavirus, il est très difficile de faire des prévisions pour cette année. En plus des répercussions économiques de cette crise sanitaire, dont on ignore encore l’ampleur, l’EPER devra surmonter des obstacles de taille pour retrouver des finances équilibrées ou positives. Parmi eux, les conditions générales actuelles, notamment la pression économique accrue, l’environnement très concurrentiel et la nouvelle orientation du Conseil fédéral en matière de coopération au développement.
Joëlle Herren
Responsable médias, Siège romand
Joëlle Herren Laufer

Téléphone direct: 021 613 44 59
Mobile: 078 661 08 97

Faire un don

Aider les personnes dans le besoin

CHF
75
CHF
150
CHF
250
CHF
Montant à choix
Attribution de votre don
Là où les besoins sont les plus urgents