HEKS leistet Nothilfe für Indigene im Amazonasgebiet
KEYSTONE/PHOTOSHOT/[e]AE/Dida Sampaio
Catastrophe naturelle au Brésil

Aide d'urgence aux victimes des incendies

L’EPER fournit une aide d’urgence aux petits paysans et aux peuples indigènes d’Amazonie victimes des incendies

D’immenses pans de la forêt tropicale brésilienne et de la savane environnante brûlent depuis des semaines. De nombreuses communautés de petits paysans et de peuples indigènes ont été privées de leurs moyens de subsistance avec la destruction de leurs maisons, de leurs animaux, de leurs semences et de leurs récoltes. Les incendies ont pris des proportions incontrôlables. L’Entraide Protestante Suisse (EPER) fournit une aide d’urgence aux victimes dans les Etats fédéraux du Mato Grosso et du Mato Grosso do Sul.

Faites un don maintenant !

La forêt tropicale du Brésil et des pays voisins connaissent les plus graves incendies de ces dernières années. Les feux ne touchent pas seulement l’Amazonie et débordent sur les écosystèmes voisins : le Cerrado, une région de savane riche en biodiversité, est gravement menacée. La plupart des feux sont déclenchés de manière délibérée – et illégale – et profitent à l’industrie agro-alimentaire, qui peut ainsi consacrer les terrains ainsi déboisés aux monocultures de soja et d’eucalyptus ou les transformer en pâturages pour les élevages bovins pratiqués à une échelle industrielle.

Les peuples indigènes, qui comptent parmi les groupes de population les plus pauvres et les plus fragilisés, sont les principales victimes de ces incendies volontaires. L’EPER, en collaboration avec son partenaire local CESE, fournit une aide d’urgence dans les Etats fédéraux du Mato Grosso et du Mato Grosso do Sul aux familles de petits paysans et aux communautés indigènes, dont la survie est menacée par les incendies. Sur place, les équipes préparent l’aide d’urgence et font le bilan des besoins. Les victimes ont notamment besoin de toute urgence de semences, de jeunes pousses, de vivres et de médicaments afin de traiter les brûlures et les intoxications respiratoires.

L’EPER est présente au Brésil depuis de nombreuses années. Elle aide notamment des communautés indigènes et des familles de petits paysans à faire valoir leurs droits à la terre, à l’utilisation durable de ressources naturelles telles que l’eau et la forêt et à la préservation de leurs moyens de subsistance. Les plantations massives, qui semblent gagner du terrain, ainsi que l’exploitation des ressources du sol menacent considérablement les moyens de subsistance de la population. Aussi l’EPER aide-t-elle les familles de petits paysans et les indigènes à protéger leurs terres – bien souvent issues de plusieurs décennies, voire plusieurs siècles de dur labeur – sur le plan légal et à continuer à les exploiter de manière durable. L’EPER œuvre également pour maintenir l’accès à l’eau des habitant-e-s, car cette ressource reste un bien commun.

L’EPER travaille main dans la main avec un vaste réseau d’organisations partenaires locales. Cette collaboration permet d’améliorer les opportunités offertes par les différentes organisations et de renforcer leurs compétences respectives et leur réseau. La société civile peut ainsi contribuer au développement de son pays et l’aider à faire valoir ses droits. Le respect des droits humains s’avérant particulièrement difficile au Brésil, il est certain que tous les problèmes relatifs à l’exclusion de certaines couches de la population et à l’expropriation des terres ne peuvent être réglés au niveau national. L’EPER soutient donc les efforts de la population locale pour revendiquer ses droits auprès de la Commission interaméricaine des droits de l’homme ainsi que son travail de lobbying et d’information auprès de l’UE, de la Suisse et d’autres actrices et acteurs.

L’aide d’urgence apportée par l’EPER et ses organisations partenaires locales dans le cadre des incendies de forêt en Amazonie est essentielle pour les communautés indigènes et les familles de petits paysans, car elle permet d’éviter une aggravation de leurs conditions de vie. Toutefois, le travail sur le long terme autour des causes de la pauvreté, de l’exclusion et de la destruction des moyens de subsistance naturels reste la priorité n°1 de l’EPER au Brésil, qui entend concentrer ses efforts sur cette mission.

Ländliche Entwicklung und  Aufbau einer starken Zivilgesellschaft (Bild Nr. 381200) TEASER
Programme pays Brésil
Développement rural et renforcement de la société civile

L’EPER aide les populations rurales à sécuriser leur approvisionnement alimentaire et à obtenir des revenus plus élevés. Elle soutient également le renforcement de la société civile.

Faire un don

Aidez les victimes des incendies au Brésil !

CHF
75
financent les médicaments contre les difficultés respiratoires d'une famille.
CHF
150
contribuent aux semences de 3 familles de petits paysans.
CHF
250
permettent à 5 familles de recevoir des colis de denrées alimentaires.
CHF
Montant à choix
Attribution de votre don