Nothilfe für Menschen in der Ukraine und auf der Flucht
András D. Hajdú
Guerre en Ukraine

Aide d’urgence dans les pays voisins

Aide d’urgence dans les pays voisins

Grâce à ses organisations partenaires, l’EPER est présente en Roumanie, en Hongrie, en Tchéquie, en Slovaquie, et bientôt en Moldavie, pour soutenir les personnes réfugiées. 

Roumanie

Pour les personnes réfugiées ukrainiennes, la situation en Roumanie ne semble pas se stabiliser. Bon nombre d’entre elles cherchent désormais un hébergement à long terme. Les mères ont besoin d’un travail et souhaitent inscrire leurs enfants à l’école dès septembre. Les organisations partenaires de l’EPER tentent de les soutenir dans cette situation difficile.

En Roumanie, l’EPER collabore avec Diakonia, OPEN FIELDS Foundation et un réseau d’organisations sociales (FONSS).

En tout, l’EPER a distribué environ 80 tonnes de denrées alimentaires au niveau des postes-frontières et dans les camps de réfugié·e·s situés le long de la frontière. Plus de 500 personnes particulièrement vulnérables reçoivent chacune, pendant trois mois, de l’argent en espèces. Cette aide financière doit être étendue. Ces prochaines semaines, Diakonia lancera la distribution d’argent en espèces à environ 2000 déplacé·e·s et familles en Transcarpatie.

Les organisations partenaires roumaines de l’EPER aident également les réfugié·e·s à s’intégrer et à trouver un logement à long terme. Elles offrent par exemple des cours de langue et un soutien psychosocial et les aident dans leur recherche d’emploi et dans l’intégration de leurs enfants au système scolaire.

Hongrie

En Hongrie, l’EPER soutient, avec un projet « cash », le service d’aide aux réfugié·e·s de l’Église réformée du pays dans son travail, tant au niveau des frontières que dans les gares principales de Budapest. Quelque 5000 réfugié·e·s reçoivent ainsi une somme d’argent pour s’acheter des denrées alimentaires, des articles d’hygiène et des médicaments, ainsi que pour communiquer avec leurs proches et éventuellement poursuivre leur voyage.

Les sondages montrent que le besoin d’hébergements à long terme a largement augmenté. Les mouvements de fuite persistants s’accompagnent d’une crise de l’économie et du logement. Le service aux réfugié·e·s s’efforce donc de trouver des solutions d’hébergement à long terme et de mettre sur pied une aide à l’intégration. Il s’agit également de chercher des débouchés professionnels, de contacter d’éventuels employeurs et de conseiller les réfugié·e·s sur ces sujets.

République tchèque

La Tchéquie est elle aussi devenue un pays de destination ou de transit pour les personnes réfugiées ukrainiennes. Dans le pays, l’EPER aide l’Église évangélique des frères tchèques à coordonner les activités de soutien et l’hébergement des réfugié·e·s. Dans quelque 34 communes, des réfugié·e·s ont été accueillis chez des particuliers ou dans des maisons paroissiales. Avec le soutien des services spécialisés de l’Église évangélique des frères tchèques, elles prennent en charge l’approvisionnement et l’accompagnement des personnes réfugiées. L’Église favorise aussi l’intégration des réfugié·e·s grâce à des services d’interprétation, des cours de langue ou à l’organisation d’activités communes avec les membres des paroisses. Ces mesures visent à soutenir, à moyen terme, l’éducation des enfants ukrainiens et l’insertion professionnelle des adultes (en savoir plus).

Slovaquie 

En Slovaquie aussi, l’EPER soutient les activités de coordination de la diaconie de l’Église réformée. Dans le village frontalier de Vyšné Nemecké, la diaconie a installé un « point d’accueil », où les réfugié·e·s reçoivent des repas chauds et peuvent se reposer avant de reprendre leur périple. Des bénévoles se chargent également de trouver un hébergement à celles et ceux qui souhaitent rester dans la région.

 

Dernière mise à jour: 28.07.2022

 

Retour à la page d'accueil

Votre solidarité compte

Une fois encore, c’est la population civile qui est la principale victime du conflit. Nombre d'habitant·e·s se retrouvent à la rue, sans sécurité. Actuellement, plusieurs millions de personnes ont besoin d'une assistance humanitaire. Aidez-nous à atténuer leur détresse. Un grand merci pour votre don.

Merci pour votre soutien !

Les personnes touchées par le conflit en Ukraine ont besoin d'aide !

CHF
90
CHF
150
CHF
300
CHF
Montant à choix
Attribution de votre don