Corona-Pandemie - HEKS hilft weltweit und in der Schweiz
Mahamudur Rahman/NurPhoto/Dukas
Pandémie de corona

L’aide d’urgence de l’EPER a commencé

Pandémie de corona : l’aide d’urgence de l’EPER a commencé

Le 26 mars, l’Entraide Protestante Suisse (EPER) annonçait un programme d’aide d’urgence pour les personnes en Suisse et à l’étranger qui se retrouvent démunies face à la pandémie. Moins d’une semaine après, les premiers projets ont déjà commencé. D’autres mesures d’aide sont prévues ou sur le point d’être mises en œuvre. L’EPER lance un appel aux dons pour qu’elles voient le jour au plus vite. L’objectif de son programme d’aide d’urgence est de répondre de manière simple, rapide et flexible aux besoins les plus urgents des bénéficiaires de ses projets en Suisse et à l’étranger.

Aide en Suisse

  

«CoronaNEWS», créé en Suisse romande

En collaboration avec le canton de Vaud et l’Université de Lausanne, le Siège romand de l’EPER a créé CoronaNEWS, une série de vidéos hebdomadaires en différentes langues. Initialement en anglais, arabe, espagnol et tigrinya, ces clips informent les personnes migrantes sur les décisions et les mesures prises par les autorités fédérales en lien avec la pandémie de corona. Ainsi, les migrants peuvent aussi participer aux efforts de solidarité de la Confédération tout en bénéficiant des mêmes informations que la population suisse, ce qui garantit la meilleure protection possible contre l’infection.

Parallèlement à cette offre, l’EPER a adapté bon nombre de ses projets à la situation actuelle. Souvent vulnérables et en manque de réseau social, les bénéficiaires ont ainsi des contacts avec les membres de l’organisation et continuent à bénéficier d’un soutien et d’une structure hebdomadaire, le plus souvent par téléphone ou par e-mail. La plupart des consultations et cours seront poursuivis en ligne.

En Suisse alémanique, une Helpline a été mise en place à Zurich/Schaffhouse pour soutenir les personnes qui se sentent dépassées par la situation actuelle. Des travailleuses et travailleurs sociaux leur donnent des conseils par téléphone et les réorientent vers d’autres services compétents si besoin. L’EPER examine la possibilité d’étendre ce service à toute la Suisse alémanique pour les personnes qui ne parlent aucune des quatre langues nationales et qui ont un besoin urgent en interprétariat.

Une aide à l’apprentissage et aux devoirs pour les enfants issus de familles socialement défavorisées a aussi été instaurée en Suisse orientale. En effet, certains parents se sentent dépassés par le nouveau système de cours à domicile, soit parce qu’ils n’ont pas les compétences nécessaires, soit parce qu’ils ne maîtrisent pas l’une des langues nationales. Une à trois fois par semaine, des bénévoles formés par l’EPER aident les élèves d’école primaire dans leurs devoirs, par le biais d’un chat vidéo. Ce service est gratuit. L’EPER envisage de proposer des offres similaires dans les régions de Berne, d’Argovie et de Soleure.

Aide à l’étranger
  

Projets de sensibilisation et de prévention à l’étranger

A l’étranger, l’EPER s’investit pour prévenir l’étendue de la pandémie dans ses différents pays d’action en Asie, Afrique, Amérique latine et Europe de l’Est. Elle renforce les mesures de sensibilisation et de prévention en matière d’hygiène de ses projets. L’objectif est de stopper la propagation du coronavirus, en particulier chez les groupes les plus défavorisés da la population. Ces activités sont déjà en cours dans plusieurs pays.

En Haïti par exemple, l’EPER a très vite réalisé des affiches pour informer la population sur le coronavirus et sur les mesures de prévention. Des kits d’hygiène ont également été distribués. Dans la région « Grand’Anse », une campagne de sensibilisation sera bientôt diffusée sur les radios locales.

Au Bangladesh, l’EPER a mis en place une aide d’urgence pour lutter contre la propagation de la pandémie parmi les Rohingyas, qui vivent dans les camps de réfugiés surpeuplés, et la population locale des villages environnants. Les infrastructures sanitaires ont déjà été construites et sont constamment développées. Dans les centres de santé des camps, les médecins et le personnel soignant ont reçu une formation à l’hygiène et les normes en la matière ont été contrôlées. Dans les camps, des mégaphones diffusent régulièrement des informations fiables sur le coronavirus et rappellent les mesures d’hygiène de base.

En Éthiopie, des mesures supplémentaires de sensibilisation et de prévention spécialement conçues pour contenir le virus sont mises en œuvre dans le cadre de projets d’eau et d’hygiène existants. 

Services de soins à domicile en Europe de l’Est

Et dans plusieurs pays d’Europe de l’Est, comme la Serbie, la Roumanie, l'Ukraine et la Moldavie, les services de soins à domicile de l’EPER pour les personnes âgées vivant dans des régions reculées se poursuivent. Suite à l’éclatement de la pandémie, le personnel soignant reçoit des équipements de protection supplémentaires tels que des gants, des masques et des désinfectants, dans la mesure où ils sont disponibles. Leur travail soulage les médecins et le personnel hospitalier, qui sont soumis à une forte pression en raison de l’augmentation rapide des cas de corona.
Spitexangebote in Rumänien - HEKS Kirchliche Zusammenarbeit
Andreas Schwaiger
Vous aussi, aidez-les !
Pour mettre en œuvre ces mesures d’aide d’urgence au profit des personnes démunies, et bien d’autres encore, l’EPER a besoin du soutien de la population suisse. Votre don peut vraiment changer les choses. Merci de tout cœur pour votre solidarité !

Faire un don

Aidez les personnes démunies

CHF
90
CHF
150
CHF
250
CHF
Montant à choix
Attribution de votre don
Aide d’urgence : Pandémie de coronavirus