Heks im Libanon Nothilfe
Corina Flühmann
Liban

Aide aux réfugiés syriens et aux familles d’accueil

Aide d’urgence au Liban

Il règne une misère et une détresse sans nom dans les camps de Chatila et de Borj el Borajne, à Beyrouth, où vivent des réfugiés palestiniens. Avec le soutien de la Chaîne du Bonheur et de l’Eglise vaudoise en Italie, l’EPER apporte une aide humanitaire à hauteur de CHF 5 millions aux familles de réfugiés en provenance de Syrie et aux familles d’accueil. Dans le cadre de la collaboration avec les Eglises, elle soutient en outre des projets émanant des Eglises évangéliques de Beyrouth qui ont pour objectif d’assurer le soutien scolaire des enfants réfugiés.

Précarité au Liban

Sur les quatre millions de personnes chassées de chez elles par la guerre en Syrie, environ un tiers s’est réfugié dans le Liban voisin. Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a dénombré environ 1,2 million de personnes dans cette situation. Dans le camp de Chatila, à Beyrouth, les conditions de vie sont des plus précaires : avec la pénurie de logements, certaines familles en sont réduites à vivre dans des garages sans fenêtre ou des immeubles inachevés ; les pénuries d’eau et l’absence d’installations posent de gros problèmes sanitaires ; et les loyers sont surévalués, ce qui laisse aux familles à peine de quoi acheter de la nourriture ou des articles ménagers courants. 
Nothilfe im Libanon Wohnsituation
Corina Flühmann

Soutien financier aux familles

De 2013 à fin 2016, l’EPER a soutenu des familles de réfugiés en provenance de Syrie, d’origine palestinienne et des familles pauvres qui acceptent d’accueillir des réfugiés : son partenaire, l’organisation Najdeh, leur a distribué des cartes de débit à recharger chaque mois. Les bénéficiaires pouvaient ainsi s’acheter de la nourriture ou des médicaments, payer le loyer ou les honoraires de médecins. La reconduction du projet est en cours de préparation.

HEKS-Nothilfe im Libanon: Cash for Work
Pascal Mora

Cours de soutien aux enfants réfugiés

Jusqu’à la fin de l’année 2017, dans le cadre d’une expérience pilote, l’EPER mène plusieurs projets destinés à renforcer la présence chrétienne dans la région. En effet, la minorité chrétienne contribue au pluralisme culturel et à la coexistence pacifique entre les différentes communautés confessionnelles de la région.
L’EPER soutient donc un projet de l’Eglise évangélique de Bourj Harmoud, un quartier de Beyrouth avec une forte densité de réfugiés et de travailleurs immigrés. La plupart de ces personnes ont fait peu d’études et leurs enfants ont des difficultés à suivre à l’école. Le projet vise donc à assurer des cours de soutien scolaire pour les enfants afin de leur permettre de mieux suivre à l’école et, par conséquent, d’accroître leurs chances d’avenir. Différents programmes de loisirs leur sont également proposés.
HEKS-Nothilfe im Libanon: Humanitäre Korridore
Corina Flühmann

Faire un don

Votre don a de grands effets

CHF
30
CHF
75
CHF
120
CHF
Montant à choix
Attribution de votre don