Bénin

Lutte contre l’accaparement des terres en Afrique de l’Ouest

La plupart des 12 millions de Béninois·e·s sont des petit·e·s paysan·ne·s. Ce sont les plus touché·e·s par la faim et la malnutrition. Or, des investisseurs leur disputent leurs terres fertiles y flairant une importante source de revenus. Alors que les champs sont souvent laissés en jachère pour des raisons spéculatives, les familles dépossédées de leurs parcelles doivent se battre pour survivre. Les femmes sont les plus durement impactées par ce phénomène, car elles n'ont souvent pas de titres fonciers officiels.

Projet:

Avec ses membres, Synergie Paysanne documente des cas d'accaparement des terres et exhorte le gouvernement à remplir ses obligations vis-à-vis de la population. Grâce à des apparitions à la télévision et à des émissions de radio, Synergie Paysanne a pu attirer l'attention du public. Le syndicat informe les communautés locales sur leurs droits et leur montre comment les faire valoir. En outre, le syndicat engage des avocat·e·s et agit comme porte-voix des paysan·ne·s auprès du gouvernement. De cette manière, des centaines de familles paysannes ont déjà pu obtenir des terres.
Après sa réélection en avril 2021, le président Patrice Talon a annoncé vouloir réformer la politique agricole et a promis des grandes surfaces de terres aux entreprises. Synergie paysanne s’engage à veiller à ce que ces terres ne soient pas arrachées aux familles paysannes.
Synergie Paysanne s'efforce d'intégrer activement les femmes à ses activités et de renforcer leurs capacités. En effet, ces dernières détiennent rarement un titre de propriété pour les champs qu'elles cultivent. Il est donc très facile de les en chasser. Synergie Paysanne plaide notamment auprès des administrations locales pour que les femmes obtiennent des titres fonciers leur assurant un accès à la terre. En outre, Synergie Paysanne s’engage pour la diffusion de l’agroécologie, afin que les familles paysannes puissent mieux vivre de leurs terres, et pour qu’elles aient accès aux semences locales.
La situation dans les autres pays d'Afrique de l'Ouest est semblable à celle du Bénin. C’est pourquoi EPER favorise les échanges entre les pays d’Afrique de l’Ouest. Des paysan·ne·s de toute la région s’unissent et s’engagent ensemble pour garantir à toutes et à tous un accès à la terre et la possibilité de se nourrir dans la dignité. Les gouvernements d'Afrique de l'Ouest ne peuvent ignorer les doléances d'une alliance aussi forte.

Objectifs du projet:

Engagement au Sud

  • Synergie Paysanne conseille et accompagne les communes dans la mise en œuvre de la loi foncière. Les cas d’accaparement de terres sont documentés et les victimes soutenues.
  • Synergie Paysanne soutient deux communautés villageoises dans leur lutte pour leurs terres et met un avocat à leur disposition.
  • Grâce à leur propre assemblée et à des formations spécifiques, la position des femmes au sein de Synergie Paysanne est renforcée. Elles ont un meilleur accès à l’information et peuvent mieux formuler et faire prendre en compte leurs demandes.
  • Synergie Paysanne informe sur les méthodes agroécologiques, l’utilisation durable des sols et met en évidence les liens avec les changements climatiques.
  • Synergie Paysanne s’engage pour la protection des semences paysannes.

Engagement au Nord

EPER vérifie si les entreprises suisses actives en Afrique de l'Ouest sont impliquées dans des affaires d'accaparement des terres et les exhorte à respecter les droits humains. Les exemples ouest-africains permettent d'informer la population suisse et de la sensibiliser au problème de l’accaparement des terres, tout en appelant le gouvernement à prendre position contre cette pratique.

Faire un don!

Project Details
Chargé·e de projet
Kibrom Mehari
Numéro de projet
490.902

Project duration

2009
2023
Budget
CHF 30 000
Organisations partenaires
Synergie Paysanne
Partenaires financiers

Les activités Sud sont co-financées par la DDC.

Contact

+41 21 614 77 17
info@eper.ch

Merci pour votre soutien !

Votre don a de grands effets

CHF
90
CHF
150
CHF
250
CHF
Montant à choix
Attribution de votre don
Afrique