Brésil, État du Mato Grosso do Sul

Jardins pour une autosuffisance saine des Guaraní Kaiowà

Durant la dictature militaire (1964–1985), les familles du Mato Grosso do Sul membres des communautés Guaraní Kaiowá ont été chassées de leurs terres d’origine et déplacées dans des réserves. Elles se sont ainsi retrouvées privées de leurs moyens de subsistance et soumises à la discrimination et à la violence. Leur quotidien difficile est marqué par la malnutrition, l’alcoolisme particulièrement répandu et un taux de suicide élevé. Même dans les régions où les familles Guaraní ont pu récupérer leurs terres, l’insécurité alimentaire est grande. Cette situation est notamment due à l’appauvrissement des sols, lié à la forte exploitation de la région par l’agro-industrie et l’élevage intensif. Afin de ne pas dépendre des distributions de denrées alimentaires par le gouvernement, les Guaraní Kaiowá essayent de relancer leurs méthodes traditionnelles d’exploitation des terres et de production de denrées alimentaires ainsi que leurs coutumes et leur culture. 

Bénéficiaires

Le projet soutient 3000 personnes particulièrement vulnérables issues des communautés de Guaraní Kaiowá. 

Objectifs

Dans le cadre du projet, au moins 30 « jardins autochtones » seront créés, dans lesquels des méthodes de culture agroécologiques seront appliquées. Pour ce faire, on déterminera quelles pratiques agricoles traditionnelles doivent être relancées, en concertation avec les familles Guaraní. Un comité de travail ancré dans la communauté et dans l’Ati Guasu – la « grande assemblée » des Guaraní Kaiowá – est responsable de l’exploitation des jardins. En son sein, des responsables, des aîné·e·s et des guérisseuses et des guérisseurs indigènes jouent le rôle de multiplicatrices et de multiplicateurs et participent à l’analyse, la mise en place et l’entretien. Les jeunes membres de la communauté sont également impliqués dans les processus dans le cadre de rencontres à leur intention. L’organisation partenaire brésilienne accompagne la communauté locale. Elle organise des rencontres et des formations régulières et aide à la mise en place et à l’entretien des jardins autochtones, en fournissant des supports didactiques sur la production agroécologique. 

La protection et le renforcement de la diversité et de la quantité de semences traditionnelles représentent un pilier du projet. Afin de renforcer la biodiversité, les communautés participantes échangent leurs semences une fois par an. Au moins cinq nouveaux entrepôts de semences doivent permettre de garantir leur conservation. 

 

Activités

Dans le cadre du projet, au moins 30 « jardins autochtones » seront créés, dans lesquels des méthodes de culture agroécologiques seront appliquées. Pour ce faire, on déterminera quelles pratiques agricoles traditionnelles doivent être relancées, en concertation avec les familles Guaraní. Un comité de travail ancré dans la communauté et dans l’Ati Guasu – la « grande assemblée » des Guaraní Kaiowá – est responsable de l’exploitation des jardins. En son sein, des responsables, des aîné·e·s et des guérisseuses et des guérisseurs indigènes jouent le rôle de multiplicatrices et de multiplicateurs et participent à l’analyse, la mise en place et l’entretien. Les jeunes membres de la communauté sont également impliqués dans les processus dans le cadre de rencontres à leur intention. L’organisation partenaire brésilienne accompagne la communauté locale. Elle organise des rencontres et des formations régulières et aide à la mise en place et à l’entretien des jardins autochtones, en fournissant des supports didactiques sur la production agroécologique.  

La protection et le renforcement de la diversité et de la quantité de semences traditionnelles représentent un pilier du projet. Afin de renforcer la biodiversité, les communautés participantes échangent leurs semences une fois par an. Au moins cinq nouveaux entrepôts de semences doivent permettre de garantir leur conservation.  

Faire un don!

Project Details
Chargé·e de projet
Sabina Schmid
Numéro de projet
812.380

Project duration

2022
2024
Budget
CHF 120 000
Organisations partenaires
Conselho Indigenista Missionário (CIMI)
Contact

+41 21 613 40 70
info@eper.ch

Merci pour votre soutien !

Votre don a de grands effets

CHF
90
CHF
150
CHF
250
CHF
Montant à choix
Attribution de votre don
Brésil