Cameroun

Des femmes luttent contre la violence sur les plantations au Cameroun

Autour du village de Mbongo s’étendent des plantations de palmiers à huile à perte de vue. « Ce que nous vivons ici avec cette entreprise est terrible », raconte Agathe Killeng. Elle choisit des mots clairs lorsqu'elle parle de l'entreprise qui acquiert de plus en plus de terres autour de son village natal au Cameroun. Même les marais autour des villages ont été drainés et plantés de palmiers à huile ; ce qui fait que les communautés n’ont plus assez de terres pour se nourrir. De plus, le sol, l'eau et même l'air sont pollués à cause des produits chimiques utilisés dans les plantations ou déchargés par l'usine où l'huile de palme est transformée.

Projet:

EPER a noué une étroite collaboration avec le réseau RADD. Cette organisation informe les femmes et les familles qui ne sont pas encore directement concernées et les sensibilise à leurs droits et aux répercussions des monocultures industrielles. Elle aide aussi les femmes affectées à s’organiser en réseau et mener des actions pour lutter contre les violences.
Cette mise en réseau régionale ainsi que la collaboration avec d’autres organisations actives au Cameroun et dans les pays limitrophes sont appelées à donner naissance à une alliance qui permettra de faire valoir les intérêts de ces femmes. Cette démarche est essentielle, car les investisseurs sont souvent les mêmes dans ces différents pays. Une telle alliance donnera plus de poids à la voix commune des femmes et leur offrira la possibilité de s’élever contre les injustices, de s’organiser et de défendre ensemble leurs intérêts.
Par ailleurs, le RADD élabore des stratégies permettant aux femmes d’exercer une influence au niveau politique. Il demande au gouvernement de mieux protéger les femmes contre ces sociétés, de renforcer leurs droits et d’améliorer leurs perspectives sociales et économiques. Le RADD recueille des données sur la situation des femmes et les publie pour sensibiliser et ainsi influencer les décideurs et décideuses.

Objectifs du projet:

Engagement au Sud

  • RADD aide les femmes affectées dans tout le pays à s’organiser, leur fournit des conseils juridiques et les aide à se créer une source alternative de revenus.
  • Informer et sensibiliser le plus grand nombre possible de personnes au Cameroun et dans les pays limitrophes sur la situation et les droits des femmes et des familles vivant sur les monocultures ou à proximité.
  • Faire pression sur les autorités régionales et locales au Cameroun et dans les pays voisins, par le biais d'études et d'actions politiques.

Engagement au Nord

  • EPER vérifie si des entreprises suisses présentes en Afrique de l’Ouest sont impliquées dans des affaires d’accaparement des terres et les exhorte à respecter les droits humains.
  • À l’aide des témoignages recueillis en Afrique de l’Ouest, EPER informe et sensibilise la population suisse et invite le gouvernement à s’engager contre l’accaparement des terres et contre les violences envers les femmes.
  • Avec d'autres organisations, EPER a assigné en justice, en France, les propriétaires de plantations de palmiers à huile au Cameroun. Ils doivent tenir les promesses qu'ils ont faites, restées vaines jusqu'à présent.

Faire un don!

 

Project Details
Chargé·e de projet
Silva Lieberherr
Numéro de projet
490.907

Project duration

2017
2022
Budget
CHF 36 000
Organisations partenaires
RADD
Partenaires financiers

Les activités Sud sont co-financées par la DDC.

Contact

+41 21 614 77 17
info@eper.ch

Merci pour votre soutien !

Votre don a de grands effets

CHF
90
CHF
150
CHF
250
CHF
Montant à choix
Attribution de votre don
Afrique