Monde

Amélioration des conditions de travail grâce aux marchés publics

L’île philippine de Mindanao fait partie des plus grandes zones d’extraction de nickel au monde. Une part importante de cette matière première part en Chine dans l’industrie sidérurgique – et de plus en plus dans la production de batteries destinées aux véhicules électriques. La demande croît très rapidement. Electronics Watch, qui contrôle les conditions de travail dans les usines d’électronique en Asie, a commencé en 2019 à faire de même dans le secteur des matières premières. Le projet pilote mené aux Philippines doit contribuer à l’amélioration de la situation des travailleuses et des travailleurs dans les mines et les fonderies de nickel. Les effets négatifs de l’industrie du nickel sur l’environnement et les conditions de vie de la population locale sont également abordés. À cette fin, Electronics Watch encourage un dialogue constructif avec la direction des usines et des mines. Parallèlement, elle cherche à entrer en discussion avec les acheteurs des matières premières, tels que les entreprises d’électronique au Japon, qui fournissent de grands clients du monde entier – y compris des acheteurs publics en Suisse.

Projet

Electronics Watch se mobilise avec succès depuis 2015 pour améliorer les conditions de travail dans l’industrie électronique, en particulier chez les fournisseurs des grandes entreprises internationales en Asie. Depuis 2019, avec le soutien de l’EPER, Electronics Watch s’engage aussi dans le secteur des matières premières qui fournit ces entreprises. Les membres de l’organisation, composés essentiellement d’entités procédant à des achats publics en Europe, servent de levier. Grâce à leur grand pouvoir d’achat et regroupés par Electronics Watch, ils peuvent influencer ensemble les conditions de fabrication. De plus, Electronics Watch propose aux acheteurs publics des services d’approvisionnement responsable et les soutient dans leur rôle de modèle. Dans les pays de fabrication et les pays producteurs de matières premières, Electronics Watch s’appuie sur un réseau d’ONG locales. Celles-ci détectent les problèmes et, avec le soutien d’Electronics Watch, cherchent à discuter avec les responsables des usines et des mines pour remédier à la situation.

Objectif et Activités

Engagement au Sud

  • Les partenaires locaux du réseau d’Electronics Watch se rendent dans les usines ou exploitations où des problèmes ont été signalés. Ils contactent les personnes concernées et les aident à analyser les causes en dialoguant avec la direction, afin que soient prises des mesures d’amélioration.

Engagement au Nord

  • Electronics Watch propose à ses membres situés en Europe des services concrets pour l’achat responsable d’appareils informatiques et d’autres appareils électroniques.
  • L’EPER s’engage aux côtés d’Electronics Watch et travaille avec différents organes en Suisse qui œuvrent pour des achats publics durables et responsables. L’approche de monitoring spécifique d’Electronics Watch constitue un exemple de bonne pratique.
  • L’EPER facilite les contacts entre Electronics Watch et les acheteurs publics en Suisse afin que ces derniers rejoignent les membres d’Electronics Watch et renforcent ainsi l’approche innovante de l’organisation.
Project Details
Chargé·e de projet
Karin Mader
Numéro de projet
490.921

Project duration

2022
2023
Budget
CHF 80 000
Organisations partenaires
Electronics Watch
Partenaires financiers

Les activités menées au Sud sont cofinancées par la DDC.

Contact

+41 21 614 77 17
info@eper.ch