Soziale Integration
Annette Boutellier
Thème prioritaire

Egalité des chances pour tous

Intégration sociale

La marginalisation est un phénomène qui touche toujours davantage de personnes, que ce soit en raison du statut social, de l’appartenance ethnique, de l’âge ou de la religion. Dans ses projets, l’EPER s’engage pour que quiconque vivant en Suisse puisse participer à la vie sociale, culturelle, politique et économique.

Egalité des chances pour tous

Dans ses projets suisses, l’EPER travaille essentiellement avec des Suissesses et des Suisses ainsi qu’avec des migrantes et des migrants, pour autant que ces personnes soient socialement défavorisées ou victimes d’inégalités de traitement, de discrimination et d’exclusion. Les causes des inégalités sociales sont aussi complexes que nombreuses et elles entraînent avec elles toute une série de difficultés : faibles revenus, conditions de travail précaires, barrières linguistiques, troubles psychosociaux liés à la violence, à la guerre et aux déplacements forcés, troubles psychiques et physiques consécutifs à une maladie ou à une addiction, isolement social, précarité du logement... L’EPER s’engage pour que les personnes concernées aient accès à l’éducation, à la formation, au travail et aux prestations des services publics. L’intégration est cependant l’affaire de la société dans son ensemble. Elle nécessite un esprit d’ouverture, mais aussi des éléments structurels qui permettent à tout un chacun de prendre une part active dans la société. La condition préalable est que l’égalité des chances et des droits soit garantie et que des critères d’âge, de sexe, de statut social, de nationalité ou de religion n’aient pas d’effet discriminatoire.

Projektarbeit im Bereich soziale Intergation
Corina Flühmann

Projets d’intégration sociale

L’EPER vise dans ses projets à encourager l’aptitude des bénéficiaires à mener une vie autonome, à réduire leurs risques de précarisation sociale et à se prémunir contre les inégalités de traitement et les discriminations. Ces personnes doivent avoir la possibilité de participer activement à la vie sociale, de faire valoir leurs droits et de remplir leurs obligations. A travers des consultations à bas seuil et des informations claires, elles gagnent en confiance et peuvent également tisser des liens sociaux. L’EPER se concentre sur les thèmes pour lesquels elle dispose des connaissances et de l’expérience nécessaires :

  • insertion professionnelle et programmes d’occupation afin de structurer les journées des bénéficiaires
  • formations et cours de langue
  • encouragement précoce des enfants et éducation parentale
  • médiation interculturelle et interprétation communautaire
  • accompagnement au logement
  • âge et migration
  • consultations pour personnes sans titre de séjour

Engagement en politique sociale et travail de sensibilisation

L’objectif de l’EPER en termes de politique sociale est de s’appuyer sur quelques personnes afin de faire entendre la voix de larges groupes défavorisés dans les cercles politiques et économiques et dans la société plus largement, dans l’optique d’améliorer la situation des personnes concernées. L’habilitation de l’EPER à porter ces questions dans la sphère publique lui vient d’une bonne connaissance du terrain à travers des projets de longue date. Par ailleurs, l’EPER suit avec attention l’évolution du contexte politique et social suisse : politique relative au marché de l’emploi, aux migrations, à l’intégration ou à la protection contre les discriminations. Elle s’engage au sein de réseaux afin de se faire entendre plus efficacement.

HEKS in der Schweiz
Sabine Buri

Exemples de projets

Faire un don

Votre don a de grands effets

CHF
30
CHF
75
CHF
120
CHF
Montant à choix
Attribution de votre don