Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Interprétation communautaire et médiation interculturelle » en Géorgie

Le programme de l’EPER en Géorgie s’inscrit dans le programme régional du Caucase du Sud. La promotion d’activités génératrices de revenus et le renforcement de la société civile doivent contribuer à une cohabitation pacifique et à l’amélioration des conditions de vie en milieu rural. Les personnes actives dans ce secteur reçoivent des formations en agriculture biologique en vue d’accroître leurs rendements agricoles, et donc leurs revenus. Le programme leur permet aussi d’accéder à des infrastructures indispensables, aux microcrédits et aux marchés. En matière de cohésion sociale, l’EPER et ses partenaires collaborent avec les milieux politiques, les médias et les organisations de la société civile afin de favoriser un partage d’informations neutres sur la politique, la société et les conflits actuels dans tout le Caucase du Sud.

EPER en Géorgie

Chiffres clés

En 2019, 53% des 5000 productrices et des producteurs de fruits et de lait vivant dans le Caucase du Sud ont augmenté leurs rendements grâce à l’EPER. 66% ont même augmenté leurs revenus, notamment parce qu’ils ont pu vendre leurs produits à de meilleurs prix sur le marché. 700 jeunes ont participé à des ateliers sur la paix.

L’interprétation communautaire et la médiation interculturelle sont indispensables à une compréhension au-delà des barrières linguistiques et culturelles. Les interprètes communautaires permettent par exemple à un patient de se faire comprendre de son médecin. Les médiateurs interculturels sont là pour animer des ateliers sur la prévention de la santé, par exemple, ou la formation parentale. L’EPER organise des formations dans ces métiers et fait l’intermédiaire, selon les besoins, dans les régions d’Argovie / Soleure, de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne. Elle organise en outre des formations parentales.