Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Défense des droits des personnes socialement défavorisées » en Syrie

L’EPER et ses organisations partenaires locales fournissent une aide d’urgence à plusieurs milliers de personnes  déplacées. L’EPER soutient également des projets des Eglises protestantes réunies au sein de l’organisation Fellowship of Middle East Churches (FMEEC). Dans onze paroisses, des programmes de loisirs sont proposés à des enfants et des adolescents. Environ trois fois par année, les paroisses organisent des camps de vacances et autres événements spéciaux. Des bourses d’études sont octroyées à 1 500 élèves en situation de précarité dans douze écoles d’Eglises. Ces écoles sont fréquentées par deux tiers d’élèves de confession musulmane.

EPER en Syrie

Chiffres clés

En 2019, la guerre en Syrie était toujours aussi violente. En Ghouta orientale, 500 personnes ont pu rentrer chez-elles car l’EPER avait reconstruit leur logement.

Des organisations ecclésiastiques partenaires octroient des bourses à 1800 jeunes de confession musulmane ou chrétienne issus de milieux précaires. Ils peuvent ainsi être scolarisés.12 paroisses offrent des repas de midi et des activités de loisirs à 2000 enfants.

Les personnes socialement défavorisées sont le pivot de l’activité de l’EPER. Il s’agit notamment de requérant-e-s d’asile et de réfugié-e-s, de personnes sans statut de séjour légal, de personnes avec peu de revenus et de celles exposées à des discriminations. Toutes ces personnes sont particulièrement vulnérables. Elles risquent de voir leurs droits bafoués et d’être marginalisées par la société. L’EPER leur offre un soutien juridique, s’efforce de les soutenir dans la défense de leurs droits et les aide à améliorer leur quotidien. Elle s’engage pour que toute personne puisse trouver protection en Suisse si son retour dans son pays d’origine ou dans un pays tiers la met en danger, que ce soit pour des raisons médicales, à cause d’une guerre ou de conflits violents, de l’absence de réseau social ou de persécutions ciblées.