Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Accès à la terre et aux ressources » en Irak

La guerre menée contre l’Etat islamique en Irak a entraîné le déplacement de millions d’Irakiennes et d’Irakiens au sein de leur pays. Les conflits d’une extrême violence auront duré trois longues années. Entre 2014 et 2018, l’EPER a fourni une aide humanitaire dans la région kurde d’Irak. En collaboration avec ses organisations partenaires REACH et « Diakonie Katastrophenhilfe », elle a aidé les personnes déplacées et les familles de paysans kurdes locales à renforcer leur sécurité alimentaire. En 2019, l’EPER a mis l’accent sur l’aide au retour des personnes réfugiées sur leur lieu d’origine en Irak. Un an plus tard, elle a offert un soutien financier aux personnes particulièrement menacées dans la province de Kirkouk.

EPER en Irak

Chiffres clés

Deux millions de personnes déplacées en raison de l’Etat islamique vivent encore dans des camps ou dans des familles d’accueil. En 2019, l’EPER a fourni une aide à 15 000 d’entre elles. L’organisation a par exemple soutenu 10 450 personnes réfugiées et autochtones dans la remise en état de leurs infrastructures (eau et agriculture), et 9750 personnes rentrées chez elles dans la relance économique dans le secteur agricole.

Pour les populations rurales, il est vital de pouvoir accéder sans entraves aux ressources naturelles telles que la terre, l’eau, les pâturages, les forêts ou autres. La possibilité d’utiliser ces ressources est un impératif dans la lutte contre la faim et la pauvreté, car la plupart des communautés rurales n’ont pas d’autres sources de revenus que l’agriculture. Les cultures, l’élevage de bétail, la pêche et la cueillette sont autant de façons pour elles de sauvegarder leur subsistance et d’acquérir des revenus en vendant leurs produits. La terre représente également le lieu de vie pour bien des communautés, qui y puisent leur identité culturelle et spirituelle. Or, beaucoup de communautés rurales sont privées d’accès à la terre ou risquent de perdre leurs terres même si celles-ci leur sont acquises par la loi ou par des droits coutumiers. L’EPER les aide à travers de nombreux projets à garantir leur accès à la terre et aux autres ressources, naturelles tant dans les faits que dans les lois.