Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Défense des droits des personnes socialement défavorisées » au Cambodge

Le Cambodge compte parmi les pays les plus pauvres d’Asie du Sud-Est. Le sombre chapitre des Khmers rouges n’est pas encore tout à fait refermé. Le pays vit actuellement sous un régime autoritaire et peine à passer à une réelle démocratie. Son développement économique s’en ressent fortement. L’agriculture, qui nourrit environ 80% de la population, pourrait être largement améliorée. Afin d’aider les familles de petits paysans à consolider leurs moyens de survie et à accroître leur autonomie, l’EPER travaille avec des organisations partenaires locales sur un vaste programme pays, dans lequel plusieurs projets complémentaires visent l’amélioration de la production agricole et la promotion de la paix.

EPER au Cambodge

Chiffres clés

En 2017, l’EPER a apporté son aide à près de 42 000 personnes au Cambodge.

Environ 4500 personnes ont accru leurs rendements et 2000 leurs revenus. 

Les personnes socialement défavorisées sont le pivot de l’activité de l’EPER. Il s’agit notamment de requérant-e-s d’asile et de réfugié-e-s, de personnes sans statut de séjour légal, de personnes avec peu de revenus et de celles exposées à des discriminations. Toutes ces personnes sont particulièrement vulnérables. Elles risquent de voir leurs droits bafoués et d’être marginalisées par la société. L’EPER leur offre un soutien juridique, s’efforce de les soutenir dans la défense de leurs droits et les aide à améliorer leur quotidien. Elle s’engage pour que toute personne puisse trouver protection en Suisse si son retour dans son pays d’origine ou dans un pays tiers la met en danger, que ce soit pour des raisons médicales, à cause d’une guerre ou de conflits violents, de l’absence de réseau social ou de persécutions ciblées.