Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Age et migration » au Brésil

Le Brésil présente de fortes disparités économiques et sociales. Plus de 60% de la population rurale vit en desssous du seuil de pauvreté, notamment à cause de la répartition inéquitable des terres. Tandis que 4000 grands propriétaires possèdent plus de 85 millions d’hectares, 4,8 millions de familles brésiliennes sont sans terre. Des familles qui exploitent leurs terres depuis plusieurs générations sans toutefois disposer de titres de propriété sont systématiquement chassées au profit de cultures intensives de soja, de canne à sucre ou encore d’élevages de bovins. Cette situation menace la biodiversité du pays et aggrave ses problèmes sociaux. L’EPER aide les populations rurales à consolider leurs moyens de subsistance et à obtenir des revenus suffisants. Elle soutient également la défense des droits de la société civile.

EPER au Brésil

Chiffres clés

En 2017, 6400 personnes ont eu accès à 17 000 hectares de terres et 9500 personnes à de l'eau. 10 000 personnes ont augmenté leurs rendements et 2000 leurs revenus. 

 

Les personnes issues de la migration et proches de l’âge de la retraite ne sont pas toujours familières du système suisse de prévoyance, d’assurances sociales et de soins aux personnes âgées. Le projet Age et migration contribue à améliorer la qualité de vie, en termes de santé et de relations sociales, des personnes migrantes âgées de 55 ans et plus dans les cantons de Zurich, d’Argovie et de Vaud, et en Suisse orientale. Les seniors sont mieux renseignés sur diverses thématiques, notamment sur la prévention de la santé. Ils visitent des établissements pour personnes âgées et sont encouragés à diffuser ces informations autour d’eux.