Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Structuration du quotidien et programmes d’occupation » en Moldavie

La République de Moldavie est le pays le plus pauvre d’Europe. Un léger essor économique a été constaté ces dernières années, mais les régions rurales n’en profitent guère. La pauvreté et l’absence de débouchés ont fait fuir les jeunes gens, surtout ceux qui ont fait des études, vers la capitale ou à l’étranger. En conséquence, la population rurale est surtout composée de personnes âgées et précarisées. Comme l’Etat n’est pas en mesure de fournir des services de santé, l’EPER a soutenu la mise en place d’un service de soins à domicile en partenariat avec l’organisation locale CASMED.

EPER en Moldavie

Chiffres clés

3150 personnes âgées et malades ont bénéficié d’un suivi médical via le service de soins à domicile CASMED. 600 productrices et producteurs de baies et de lait et viticultrices et viticulteurs ont amélioré leur accès au marché grâce à l’EPER.

Outre les difficultés financières qu’il implique, le chômage de longue durée conduit fréquemment à l’isolement et à des problèmes de santé. Il en résulte une perte de repères et de liens sociaux. Pour les personnes réfugiées, admises provisoirement ou dont la procédure de demande d’asile est en cours, les difficultés de trouver un emploi ou de sortir de la marginalisation sont encore plus marquées. Celles sans titre de séjour vivent des situations inextricables. A travers divers programmes d’occupation, l’EPER leur propose de se consacrer à des activités utiles dans les régions d’Argovie / Soleure, de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne, de Berne, de Suisse orientale, de Suisse romande et de Zurich / Schaffhouse.