Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Aide humanitaire » en Ouganda

Environ 1,3 million de réfugiés se trouvent actuellement en Ouganda. La plupart viennent du Soudan du Sud voisin, où une guerre civile fait rage : plus de 4,5 millions de personnes ont été contraintes d’abandonner leur foyer. Le camp de Bidibidi, l’un des plus importants au monde, a déjà accueilli 230 000 personnes réfugiées du Soudan du Sud. Les conditions de vie et d’hygiène y sont extrêmement précaires. Et chaque mois voit arriver de nouvelles personnes, femmes et enfants principalement.

Ces personnes n’ont plus accès à de la nourriture ni à de l’eau potable. Pour 2019, on s’attend à 50 000 arrivées supplémentaires à Bidibidi.

L’EPER et son partenaire ACORD ont commencé en mai 2017 à fournir une aide d’urgence aux réfugiés de Bidibidi et à la population des villages environnants. L’accent est mis sur l’approvisionnement en eau potable de qualité, la construction de latrines et les formations à l’hygiène.

globus_ouganda

Environ 230 000 personnes ont fui la guerre civile qui fait rage au Soudan du Sud pour se réfugier dans le camp de Bidibidi. En 2019, l’EPER a soutenu 65 300 personnes en leur offrant un accès à l’eau potable et à des latrines et en dispensant des formations à l’hygiène ou sur les contrôles de qualité de l’eau. En décembre 2019, l’EPER a lancé un projet de sécurité alimentaire à l’ouest du pays, qui vise à instaurer une cohabitation pacifique entre les personnes réfugiées et les locaux.

Dans des circonstances telles que des catastrophes naturelles ou des conflits armés, l’EPER apporte une aide d’urgence ciblée sur les besoins afin d’améliorer rapidement la situation de la population civile. Elle se concentre sur les quatre domaines suivants : distribution de biens vitaux comme l’eau, les denrées alimentaires et les produits d’hygiène et aménagement d’abris provisoires ; reconstitution des moyens de subsistance ; reconstruction des habitations et des infrastructures ; renforcement de la résilience, c’est-à dire la capacité des populations à résister à des catastrophes ou à des conflits ultérieurs. L’EPER aide les populations, y compris si elles sont pauvres, vulnérables et menacées dans leur survie, à trouver les ressources pour se sortir par elles-mêmes de situations difficiles et à élargir leurs perspectives d’avenir. En fonctionnant en partenariat avec des organisations locales, l’EPER contribue ainsi à rendre aux populations leur dignité et leur capacité d’autodétermination.