Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Collaboration avec les Eglises » en Honduras

Le Honduras fait partie des pays les plus pauvres d’Amérique latine. Près de 65% de sa population vit dans une grande misère. Délaissée par les autorités, la paysannerie émigre en masse vers les villes ou à l‘étranger. Malgré tout, de nombreuses personnes n’ont pas perdu espoir en un avenir meilleur. Les communautés villageoises s’engagent avec responsabilité et créativité. L’EPER les aide à accroître la production agricole, mais aussi à défendre les droits humains dans un contexte où les droits de la société civile ne cessent d’être bafoués. Comme les dangers naturels n’épargnent pas le Honduras, l’EPER travaille également sur la prévention des catastrophes. 

EPER au Honduras

Chiffres clés

En 2016, grâce au travail de l’EPER, 20 500 personnes ont pu améliorer leurs conditions de vie.

L’aménagement de nouveaux systèmes d’irrigation a permis à 1600 personnes d’obtenir de l’eau potable.

La collaboration avec les Eglises constitue, avec la coopération au développement et l’aide humanitaire, l’un des trois piliers des activités de l’EPER à l’étranger. L’EPER entretient des relations étroites avec les Eglises réformées d’Europe de l’Est, d’Italie et du Proche-Orient, qu’elle soutient, conseille, encourage et accompagne, depuis des décennies dans certains cas, dans leurs projets diaconaux pour développer une vie paroissiale à multiples facettes. L’EPER encourage diverses activités sociales initiées par les Eglises, notamment pour les enfants et les adolescents. Elle assure la continuité des activités paroissiales en aidant à la rénovation de bâtiments délabrés par des moyens financiers et logistiques. Enfin, au travers de partenariats entre paroisses et de programmes d’échanges et de formations, l’EPER encourage le dialogue entre les Eglises réformées de Suisse et les Eglises partenaires à l’étranger.