Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Aide humanitaire » en Inde

Bien qu’elle soit en plein essor, l’Inde a ses exclus : 30% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Dans les régions rurales, le développement stagne, les conflits autour de la terre et des ressources naturelles s’amplifient. La politique gouvernementale, favorable à l’économie, encourage l’accaparement des terres par de grands investisseurs et conduit à une marginalisation croissante des petits paysans et des ouvriers journaliers. Le système de caste qui perdure en Inde souligne encore plus les écarts sociaux. Les personnes dites hors caste – les Dalits – et certaines ethnies indigènes, comme les Adivasis, sont systématiquement exclues de la société. L’EPER  aide ces minorités à obtenir des titres fonciers, à s’assurer de moyens de subsistance et à accroître leurs revenus.

EPER en Inde

Chiffres clés 

En 2017, l’EPER a soutenu 7000 Dalits et Adivasis à améliorer leurs moyens de subsistance. 3000 d'entre eux ont accrus leurs rendements et leur revenus. 

Dans des circonstances telles que des catastrophes naturelles ou des conflits armés, l’EPER apporte une aide d’urgence ciblée sur les besoins afin d’améliorer rapidement la situation de la population civile. Elle se concentre sur les quatre domaines suivants : distribution de biens vitaux comme l’eau, les denrées alimentaires et les produits d’hygiène et aménagement d’abris provisoires ; reconstitution des moyens de subsistance ; reconstruction des habitations et des infrastructures ; renforcement de la résilience, c’est-à dire la capacité des populations à résister à des catastrophes ou à des conflits ultérieurs. L’EPER aide les populations, y compris si elles sont pauvres, vulnérables et menacées dans leur survie, à trouver les ressources pour se sortir par elles-mêmes de situations difficiles et à élargir leurs perspectives d’avenir. En fonctionnant en partenariat avec des organisations locales, l’EPER contribue ainsi à rendre aux populations leur dignité et leur capacité d’autodétermination.