Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Aide humanitaire » en Colombie

Le conflit armé qui a opposé pendant plus de 50 ans le gouvernement et les factions rebelles des FARC, mais aussi les exploitations minières et les monocultures destinées à l’exportation et à la production d’agrocarburant ont détruit les conditions de vie de la paysannerie colombienne et conduit à des expropriations brutales. En raison d’une forte militarisation du pays et des revendications des protagonistes, la société civile est prise entre deux feux, avec des conséquences tragiques : graves violations des droits de l’homme, violence, misère, famines, déracinement, destruction des liens sociaux et perte des valeurs traditionnelles. Par ses projets, l’EPER veut promouvoir une société plus juste, une paix durable et l’amélioration des conditions de vie des populations déplacées et des communautés rurales.

EPER en Colombie

Chiffres clés

En 2017, dans un contexte marqué par les conflits armés, quelque 2800 personnes ont bénéficié de mesures de protection ou d’initiatives en faveur de la paix.

Dans des circonstances telles que des catastrophes naturelles ou des conflits armés, l’EPER apporte une aide d’urgence ciblée sur les besoins afin d’améliorer rapidement la situation de la population civile. Elle se concentre sur les quatre domaines suivants : distribution de biens vitaux comme l’eau, les denrées alimentaires et les produits d’hygiène et aménagement d’abris provisoires ; reconstitution des moyens de subsistance ; reconstruction des habitations et des infrastructures ; renforcement de la résilience, c’est-à dire la capacité des populations à résister à des catastrophes ou à des conflits ultérieurs. L’EPER aide les populations, y compris si elles sont pauvres, vulnérables et menacées dans leur survie, à trouver les ressources pour se sortir par elles-mêmes de situations difficiles et à élargir leurs perspectives d’avenir. En fonctionnant en partenariat avec des organisations locales, l’EPER contribue ainsi à rendre aux populations leur dignité et leur capacité d’autodétermination.