Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Aide humanitaire » en Hongrie

Dans le cadre de la coopération avec les Eglises, l’EPER entretient des relations de longue date avec l’Eglise réformée de Hongrie. Celle-ci représente la deuxième communauté religieuse du pays avec 16% de la population et 1200 paroisses. Elle est aussi une institution sociale importante. L’EPER la soutient dans ses projets en faveur des jeunes Roms et des personnes avec un handicap. La population rom présente un niveau de formation nettement inférieur à la moyenne nationale, ce qui amoindrit ses chances d’accès à l’emploi et la condamne à la pauvreté et aux discriminations. L’Eglise travaille avec les enfants et les jeunes Roms sur l’éducation et la quête d’autonomie. Concernant les personnes avec un handicap, elle organise des activités de loisirs et de vacances.

EPER en Hongrie

Chiffres clés

En 2017, l'EPER a soutenu les projets de 15 paroisses de l'Eglise réformée en Hongrie, que ce soit pour les enfants roms défavorisés ou pour les réfugiés. 

Dans des circonstances telles que des catastrophes naturelles ou des conflits armés, l’EPER apporte une aide d’urgence ciblée sur les besoins afin d’améliorer rapidement la situation de la population civile. Elle se concentre sur les quatre domaines suivants : distribution de biens vitaux comme l’eau, les denrées alimentaires et les produits d’hygiène et aménagement d’abris provisoires ; reconstitution des moyens de subsistance ; reconstruction des habitations et des infrastructures ; renforcement de la résilience, c’est-à dire la capacité des populations à résister à des catastrophes ou à des conflits ultérieurs. L’EPER aide les populations, y compris si elles sont pauvres, vulnérables et menacées dans leur survie, à trouver les ressources pour se sortir par elles-mêmes de situations difficiles et à élargir leurs perspectives d’avenir. En fonctionnant en partenariat avec des organisations locales, l’EPER contribue ainsi à rendre aux populations leur dignité et leur capacité d’autodétermination.