Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Intégration sociale » en Italie

A Palerme, l’EPER soutient le Centro Diaconale La Noce de l’Eglise évangélique vaudoise, qui s’engage en faveur de l’intégration sociale des personnes défavorisées. Le Centro Diaconale est d’abord un projet d’intégration par l’école : des classes mixtes accueillent un cinquième d’enfants handicapés ou issus de la migration. Le Centro Diaconale gère en outre un foyer pour réfugiés mineurs non accompagnés et un centre de rééducation pour les enfants handicapés. Un foyer pour femmes accueille les mères en situation de crise domestique avec leurs enfants. Enfin, au centre d’intégration, La Noce, accompagne d’anciennes personnes détenues jusqu’à ce qu’ils retrouvent leur autonomie.

EPER en Italie

Chiffres clés

En 2017, l’EPER a financé pour 170 réfugiés particulièrement vulnérables un voyage sûr vers l’Italie, ainsi que les frais d’hébergement et les mesures d’intégration pendant la procédure d’asile.

Il est de plus en plus fréquent que le statut social, l’appartenance ethnique, l’âge, le sexe ou la religion soient des facteurs d’exclusion. L’intégration des personnes avec un parcours migratoire peut être de surcroît entravée par une méconnaissance de la langue ou des particularismes culturels suisses, voire par la discrimination sur le marché du travail. L’EPER s’engage pour que les personnes concernées aient accès à l’éducation, à la formation, au travail et aux prestations des services publics. L’intégration est cependant l’affaire de la société dans son ensemble. Elle nécessite un esprit d’ouverture, mais aussi des éléments structurels qui permettent à tout un chacun de prendre une part active dans la société. La condition préalable est que l’égalité des chances et des droits soit garantie et que des critères d’âge, de sexe, de statut social, de nationalité ou de religion n’aient pas d’effet discriminatoire.