Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Intégration sociale » en Ukraine

La Transcarpatie est une région très pauvre dans le sud-ouest de l’Ukraine. 60 pour cent du pays est pauvre, et chaque quatrième personne vit sous le seuil de pauvreté. Or, l’Etat ukrainien remplit à peine ses obligations envers les personnes en difficulté. L’Eglise réformée de Transcarpatie s’engage avec le soutien de l’EPER pour aider ces populations. Le centre diaconal de Beregovo est ainsi devenu un lieu de référence en matière sociale : il distribue des repas chauds, des vêtements et d’autres biens de première nécessité. Les mères célibataires trouvent refuge dans une maison d’accueil et les personnes âgées bénéficient de soins de qualité. L’Eglise réformée gère également deux centres spécialisés pour enfants handicapés, organise des camps de vacances destinés aux jeunes et développe un service de soins à domicile.

EPER en Ukraine

Chiffres clés

En 2017, grâce à l'EPER, 20 femmes victimes de violences domestiques ont trouvé refuge avec leurs enfants. 

280 personnes dans le besoin et les enfants de quatre écoles ont reçu un repas chaud tous les jours.

Il est de plus en plus fréquent que le statut social, l’appartenance ethnique, l’âge, le sexe ou la religion soient des facteurs d’exclusion. L’intégration des personnes avec un parcours migratoire peut être de surcroît entravée par une méconnaissance de la langue ou des particularismes culturels suisses, voire par la discrimination sur le marché du travail. L’EPER s’engage pour que les personnes concernées aient accès à l’éducation, à la formation, au travail et aux prestations des services publics. L’intégration est cependant l’affaire de la société dans son ensemble. Elle nécessite un esprit d’ouverture, mais aussi des éléments structurels qui permettent à tout un chacun de prendre une part active dans la société. La condition préalable est que l’égalité des chances et des droits soit garantie et que des critères d’âge, de sexe, de statut social, de nationalité ou de religion n’aient pas d’effet discriminatoire.