Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Insertion professionnelle » au Brésil

Le Brésil présente de fortes disparités économiques et sociales. Plus de 60% de la population rurale vit en desssous du seuil de pauvreté, notamment à cause de la répartition inéquitable des terres. Tandis que 4000 grands propriétaires possèdent plus de 85 millions d’hectares, 4,8 millions de familles brésiliennes sont sans terre. Des familles qui exploitent leurs terres depuis plusieurs générations sans toutefois disposer de titres de propriété sont systématiquement chassées au profit de cultures intensives de soja, de canne à sucre ou encore d’élevages de bovins. Cette situation menace la biodiversité du pays et aggrave ses problèmes sociaux. L’EPER aide les populations rurales à consolider leurs moyens de subsistance et à obtenir des revenus suffisants. Elle soutient également la défense des droits de la société civile.

EPER au Brésil

Chiffres clés

En 2017, 6400 personnes ont eu accès à 17 000 hectares de terres et 9500 personnes à de l'eau. 10 000 personnes ont augmenté leurs rendements et 2000 leurs revenus. 

 

Dans notre société, où le travail joue un rôle fondamental dans l’échelle des valeurs, le chômage de longue durée peut agir de façon destructrice sur les personnes. Le quotidien est alors marqué par l’absence de reconnaissance sociale, l’isolement, les maladies et les dépressions. Reprendre pied dans le monde du travail n’est donc généralement pas tant une question de revenus que de positionnement social. De nombreuses raisons peuvent conduire une personne au chômage. Rien cependant ne justifie qu’on la laisse seule face à ses problèmes. L’EPER a développé des programmes de réinsertion professionnelle dans les régions d’Argovie / Soleure, de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne, de Berne, de Suisse orientale, de Suisse romande et de Zurich / Schaffhouse.