Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Structuration du quotidien et programmes d’occupation » au Niger

En Afrique occidentale, dans la région sahélienne du Niger, les sécheresses sont un mal chronique qui s’accompagne de crises alimentaires et d’épidémies. Sur l’indice de développement humain défini par les Nations Unies, le Niger occupe l'avant-dernière place. L’EPER est présente dans ce pays depuis la grande sécheresse des années septante et collabore avec des organisations partenaires afin d’améliorer la sécurité alimentaire et l’accès à la terre tout en préservant les ressources naturelles. Les projets de développement visent à stabiliser sur le long terme les conditions de vie et à aider la population à trouver des stratégies pour surmonter les sécheresses. En période de crise alimentaire aigue, l’EPER et ses partenaires fournissent une aide humanitaire.

EPER au Niger

Chiffres clés

En 2017, l'EPER a soutenu la création de 315 km de couloirs pour les troupeaux de bovins.

Près de 7000 personnes ont eu accès à de l’eau potable.

 

Outre les difficultés financières qu’il implique, le chômage de longue durée conduit fréquemment à l’isolement et à des problèmes de santé. Il en résulte une perte de repères et de liens sociaux. Pour les personnes réfugiées, admises provisoirement ou dont la procédure de demande d’asile est en cours, les difficultés de trouver un emploi ou de sortir de la marginalisation sont encore plus marquées. Celles sans titre de séjour vivent des situations inextricables. A travers divers programmes d’occupation, l’EPER leur propose de se consacrer à des activités utiles dans les régions d’Argovie / Soleure, de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne, de Berne, de Suisse orientale, de Suisse romande et de Zurich / Schaffhouse.