Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Structuration du quotidien et programmes d’occupation » en Haïti

Haïti est l’un des pays les plus pauvres de la planète. Un tiers de sa population vit en dessous du seuil de pauvreté et manque de biens élémentaires. Instabilité politique, mauvaise gouvernance et négligence dans les investissements publics contribuent à cet état de fait. La crise économique mondiale entraîne une érosion continue du pouvoir d’achat des consommateurs et une régression économique. Les catastrophes naturelles anéantissent régulièrement les efforts des personnes visant à atteindre des conditions d’existence minimales. L’EPER aide la population rurale à produire des denrées alimentaires et à trouver des activités génératrices de revenus. Elle appuie les autorités locales dans la mise en œuvre de plans de développement et dans l’aide humanitaire en cas de catastrophes.

EPER à Haïti

Chiffres clés

En 2017, l'EPER a soutenu les travaux de nettoyage à la suite de l'ouragan Matthew ce qui a profité à 75 000 personnes 

L'EPER a amélioré l'accès aux services publics à 18 000 personnes. 

Outre les difficultés financières qu’il implique, le chômage de longue durée conduit fréquemment à l’isolement et à des problèmes de santé. Il en résulte une perte de repères et de liens sociaux. Pour les personnes réfugiées, admises provisoirement ou dont la procédure de demande d’asile est en cours, les difficultés de trouver un emploi ou de sortir de la marginalisation sont encore plus marquées. Celles sans titre de séjour vivent des situations inextricables. A travers divers programmes d’occupation, l’EPER leur propose de se consacrer à des activités utiles dans les régions d’Argovie / Soleure, de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne, de Berne, de Suisse orientale, de Suisse romande et de Zurich / Schaffhouse.