Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Structuration du quotidien et programmes d’occupation » en Roumanie

L’EPER collabore depuis plusieurs années avec l’Eglise réformée de Roumanie. Celle-ci est présente en particulier dans les campagnes de Transylvanie, une région marquée par l’exode rural et le vieillissement de la population. Dans les petits villages, l’Eglise est souvent la seule institution officielle. A ce titre, elle assume une véritable responsabilité sociale à travers ses services de diaconie : gestion d’un service de soins à domicile aux personnes âgées qui dessert 180 localités, maison pour femmes victimes de violence domestique et services de conseils sur la violence domestique. L’Eglise s’engage également en faveur de l’intégration économique et sociale des Roms, une population victime de discriminations. Elle met l’accent sur l’amélioration des conditions de logement, l’accès à la formation et à la santé, le travail et l’acquisition de revenus.

EPER en Roumanie

Chiffres clés

En 2017, 13 500 personnes âgées et ayant besoin de soins ont bénéficié de soins à domicile. 

Les cours de soutien permanents ont accueilli 2400 jeunes roms en difficulté scolaire.

Outre les difficultés financières qu’il implique, le chômage de longue durée conduit fréquemment à l’isolement et à des problèmes de santé. Il en résulte une perte de repères et de liens sociaux. Pour les personnes réfugiées, admises provisoirement ou dont la procédure de demande d’asile est en cours, les difficultés de trouver un emploi ou de sortir de la marginalisation sont encore plus marquées. Celles sans titre de séjour vivent des situations inextricables. A travers divers programmes d’occupation, l’EPER leur propose de se consacrer à des activités utiles dans les régions d’Argovie / Soleure, de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne, de Berne, de Suisse orientale, de Suisse romande et de Zurich / Schaffhouse.