Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Interprétation communautaire et médiation interculturelle » en Europe

En Europe, l’EPER travaille dans les pays suivants : Arménie, Géorgie, Hongrie, Italie, Kosovo, Moldavie, République tchèque, Roumanie, Serbie, Slovaquie et Ukraine. Ses thèmes prioritaires sont le développement des communautés rurales et la collaboration avec les Eglises. L’EPER entretient des relations étroites avec les Eglises réformées d’Europe de l’Est, qu’elle soutient, depuis des décennies dans certains cas, dans leurs projets diaconaux en faveur de l’intégration sociale et professionnelle des personnes défavorisées. Au travers de partenariats entre paroisses, l’EPER encourage les échanges d’expériences et de connaissances. Elle mène en outre un vaste programme pour l’intégration des Roms dans l’économie et la société, par lequel elle agit sur les conditions de logement et l’accès à la santé, à la formation et à des sources de revenus. Elle mène actuellement une action humanitaire en Ukraine et en Turquie.

EPER en Europe

Faits:

En Europe, l'EPER opère dans onze pays: l'Arménie, la Géorgie, l'Italie, le Kosovo, la Moldavie, la Roumanie, la Serbie, la Slovaquie, la République tchèque, l'Ukraine et la Hongrie.

 

 

L’interprétation communautaire et la médiation interculturelle sont indispensables à une compréhension au-delà des barrières linguistiques et culturelles. Les interprètes communautaires permettent par exemple à un patient de se faire comprendre de son médecin. Les médiateurs interculturels sont là pour animer des ateliers sur la prévention de la santé, par exemple, ou la formation parentale. L’EPER organise des formations dans ces métiers et fait l’intermédiaire, selon les besoins, dans les régions d’Argovie / Soleure, de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne. Elle organise en outre des formations parentales.