Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Interprétation communautaire et médiation interculturelle » au Kosovo

Les conditions de vie des Roms et d’autres minorités du Kosovo sont marquées par la misère, le chômage, les discriminations et l’absence de perspectives. Les Roms ont un accès limité à l’éducation, aux soins médicaux, à des logements et à des services tels que l’eau et l’électricité. L’EPER encourage leur intégration sociale en ciblant ses projets sur l’éducation scolaire, les conditions de logement, les services de santé, la formation professionnelle et l’emploi. Des progrès importants ont été réalisés en 2015 : le système scolaire kosovar a continué d’intégrer 22 centres de soutien scolaire mis sur pied par l’EPER pour les enfants roms et non roms. Le programme de bourses, lancé à l’origine pour 80 élèves, bénéficie désormais à 500 personnes. Dans le lotissement rom de Fushe Kosove, 85 familles ont pu rendre leur logement habitable.

EPER au Kosovo

Chiffres clés

En 2017, des cours de soutien ont bénéficié à 1000 enfants roms en difficulté scolaire.

500 ont reçu une bourse d'apprentissage ou d'études supérieures. 

L’interprétation communautaire et la médiation interculturelle sont indispensables à une compréhension au-delà des barrières linguistiques et culturelles. Les interprètes communautaires permettent par exemple à un patient de se faire comprendre de son médecin. Les médiateurs interculturels sont là pour animer des ateliers sur la prévention de la santé, par exemple, ou la formation parentale. L’EPER organise des formations dans ces métiers et fait l’intermédiaire, selon les besoins, dans les régions d’Argovie / Soleure, de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne. Elle organise en outre des formations parentales.