Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Interprétation communautaire et médiation interculturelle » dans le Caucase du Sud

L'EPER est active en Géorgie et en Arménie dans le Caucase du Sud. L'objectif est de promouvoir la paix et d'améliorer les conditions de vie dans les zones rurales par le biais d'activités génératrices de revenus et le renforcement de la société civile. Pour accroître leurs rendements et leurs revenus, les petits paysans développent leurs connaissances de l'agriculture biologique et améliorent leur accès aux infrastructures, aux microcrédits et aux marchés. Pour renforcer la cohésion sociale, l'EPER soutient ses organisations partenaires locales dans la constitution d'un réseau. En coopération avec les leaders d'opinion, les médias et les organisations de la société civile, ce réseau fournit à ses membres des informations neutres sur la politique, la société et les conflits actuels dans le Caucase du Sud.

EPER au Caucase du Sud

Chiffres clés

En 2017, grâce à l'EPER, 5400 producteurs de fruits, de légumes et de lait ont accru leurs revenus. 

560 jeunes sont soutenus dans des projets en faveur de la paix et du dialogue entre les peuples. 

L’interprétation communautaire et la médiation interculturelle sont indispensables à une compréhension au-delà des barrières linguistiques et culturelles. Les interprètes communautaires permettent par exemple à un patient de se faire comprendre de son médecin. Les médiateurs interculturels sont là pour animer des ateliers sur la prévention de la santé, par exemple, ou la formation parentale. L’EPER organise des formations dans ces métiers et fait l’intermédiaire, selon les besoins, dans les régions d’Argovie / Soleure, de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne. Elle organise en outre des formations parentales.