Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Encouragement précoce et formation parentale » en Inde

Bien qu’elle soit en plein essor, l’Inde a ses exclus : 30% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Dans les régions rurales, le développement stagne, les conflits autour de la terre et des ressources naturelles s’amplifient. La politique gouvernementale, favorable à l’économie, encourage l’accaparement des terres par de grands investisseurs et conduit à une marginalisation croissante des petits paysans et des ouvriers journaliers. Le système de caste qui perdure en Inde souligne encore plus les écarts sociaux. Les personnes dites hors caste – les Dalits – et certaines ethnies indigènes, comme les Adivasis, sont systématiquement exclues de la société. L’EPER  aide ces minorités à obtenir des titres fonciers, à s’assurer de moyens de subsistance et à accroître leurs revenus.

EPER en Inde

Chiffres clés 

En 2017, l’EPER a soutenu 7000 Dalits et Adivasis à améliorer leurs moyens de subsistance. 3000 d'entre eux ont accrus leurs rendements et leur revenus. 

Certains parents aimeraient pouvoir préparer leur enfant à l’école enfantine ou à l’école obligatoire, mais ne disposent des renseignements nécessaires dans leur langue maternelle. A Bâle-Ville, Bâle-Campagne et en Suisse romande, l’EPER propose des ateliers de soutien aux parents de langue étrangère, avec des conseils pratiques sur la manière d’encourager le développement des jeunes enfants en ciblant sur la motricité, la langue et les aptitudes cognitives et sociales. Les parents y découvrent également les différentes prestations existantes comme les places de jeux ou les centres culturels et familiaux, rencontrent d’autres familles et peuvent ainsi développer leur réseau social. Dans le canton de Berne et en Suisse orientale, l’EPER propose en outre des cours d’allemand spécifiquement destinés aux mères de famille et aux enfants en âge préscolaire.