Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Développement des communautés rurales » dans les Cantons d' Argovie et Soleure

Le Bureau régional de l’EPER dans les cantons d’Argovie et de Soleure axe ses offres de conseils et de services sur la pratique. Avec professionalisme, il fournit des conseils juridiques aux personnes reléguées en marge de la société. Il répond aux besoins des personnes qui s’adressent à lui grâce à ses offres dans les domaines social et juridique et à sa collaboration avec d’autres œuvres d’entraide, des administrations et des institutions privées.

 

Les thèmes prioritaires du Bureau régional sont les consultations juridiques aux personnes requérantes d’asile et aux personnes socialement défavorisées, l’intégration sociale des personnes issues de la migration ou des Suissesses et des Suisses victimes de la pauvreté et, grâce à des interprètes, la mise en relation des personnes de langue étrangère avec les institutions actives dans les domaines de la santé, du social et de la formation.

EPER dans les cantons d'Argovie et de Soleure

Bureau régional Argovie/Soleure

EPER - Bureau régional Argovie/ Soleure
Augustin-Keller-Str. 1 
Case postale
5001 Aarau
Tél.: +41 62 836 30 20
Fax: +41 62 836 30 29
E-Mail: aargau-solothurn@heks.ch

 

Responsable bureau régional:
Regula Schär

L’EPER encourage les acteurs de la société civile à se renforcer dans les communes rurales et promeut la cohabitation pacifique. Elle soutient l’accès à la terre, aux ressources naturelles et aux services publics des communautés rurales et aide ces dernières à développer une agriculture durable et à accéder aux marchés pour vendre leur production. L’EPER contribue en outre à ce que les membres des communautés rurales aient les mêmes droits que les habitants des villes et vivent dans une plus grande sécurité – indépendamment des crises et des catastrophes. Enfin, avec ses organisations partenaires, elle s’engage pour que la société civile participe aux processus politiques et économiques. Cela concerne surtout les minorités ethniques, par exemple, et d’autres groupes marginalisés. Car une gestion participative des affaires publiques est une garante de stabilité et de vision à long terme.