Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Accès à la terre et aux ressources » au Sénégal

La population rurale du Sénégal est menacée dans son existence : les revenus de l’agriculture lui suffisent de moins en moins à vivre. Le morcellement des parcelles cultivables, l’érosion des sols et la diminution des précipitations, mais aussi l’insuffisance des moyens de production sont quelques-unes des raisons pour lesquelles beaucoup de familles de cultivateurs et d’éleveurs ne parviennent plus à joindre les deux bouts. Depuis quelques années, les terres sont accaparées par les promoteurs et la spéculation immobilière fait grimper les prix. Les personnes sans titre foncier risquent ainsi de perdre les terres qu’elles cultivent. Les éleveurs sont eux aussi menacés dans leur survie, car leurs troupeaux entrent en concurrence avec l’agriculture. L’EPER et ses organisations partenaires aident les familles de paysans et d’éleveurs à s’assurer de moyens de subsistance stables.

EPER au Sénégal

Chiffres clés

En 2017, grâce au travail de l’EPER, 9000 petits paysans et éleveurs ont accru leurs rendements ou leurs revenus.

Quelque 1700 petits paysans ont eu accès à 550 hectares de terres.

Pour les populations rurales, il est vital de pouvoir accéder sans entraves aux ressources naturelles telles que la terre, l’eau, les pâturages, les forêts ou autres. La possibilité d’utiliser ces ressources est un impératif dans la lutte contre la faim et la pauvreté, car la plupart des communautés rurales n’ont pas d’autres sources de revenus que l’agriculture. Les cultures, l’élevage de bétail, la pêche et la cueillette sont autant de façons pour elles de sauvegarder leur subsistance et d’acquérir des revenus en vendant leurs produits. La terre représente également le lieu de vie pour bien des communautés, qui y puisent leur identité culturelle et spirituelle. Or, beaucoup de communautés rurales sont privées d’accès à la terre ou risquent de perdre leurs terres même si celles-ci leur sont acquises par la loi ou par des droits coutumiers. L’EPER les aide à travers de nombreux projets à garantir leur accès à la terre et aux autres ressources, naturelles tant dans les faits que dans les lois.