Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Accès à la terre et aux ressources » en Haïti

Haïti est l’un des pays les plus pauvres de la planète. Un tiers de sa population vit en dessous du seuil de pauvreté et manque de biens élémentaires. Instabilité politique, mauvaise gouvernance et négligence dans les investissements publics contribuent à cet état de fait. La crise économique mondiale entraîne une érosion continue du pouvoir d’achat des consommateurs et une régression économique. Les catastrophes naturelles anéantissent régulièrement les efforts des personnes visant à atteindre des conditions d’existence minimales. L’EPER aide la population rurale à produire des denrées alimentaires et à trouver des activités génératrices de revenus. Elle appuie les autorités locales dans la mise en œuvre de plans de développement et dans l’aide humanitaire en cas de catastrophes.

EPER à Haïti

Chiffres clés

En 2017, l'EPER a soutenu les travaux de nettoyage à la suite de l'ouragan Matthew ce qui a profité à 75 000 personnes 

L'EPER a amélioré l'accès aux services publics à 18 000 personnes. 

Pour les populations rurales, il est vital de pouvoir accéder sans entraves aux ressources naturelles telles que la terre, l’eau, les pâturages, les forêts ou autres. La possibilité d’utiliser ces ressources est un impératif dans la lutte contre la faim et la pauvreté, car la plupart des communautés rurales n’ont pas d’autres sources de revenus que l’agriculture. Les cultures, l’élevage de bétail, la pêche et la cueillette sont autant de façons pour elles de sauvegarder leur subsistance et d’acquérir des revenus en vendant leurs produits. La terre représente également le lieu de vie pour bien des communautés, qui y puisent leur identité culturelle et spirituelle. Or, beaucoup de communautés rurales sont privées d’accès à la terre ou risquent de perdre leurs terres même si celles-ci leur sont acquises par la loi ou par des droits coutumiers. L’EPER les aide à travers de nombreux projets à garantir leur accès à la terre et aux autres ressources, naturelles tant dans les faits que dans les lois.