Was wir tun HEKS
Christian Bobst
Ce que nous faisons

Nos projets

L'EPER s'engage : « Accès à la terre et aux ressources » en Moldavie

La République de Moldavie est le pays le plus pauvre d’Europe. Un léger essor économique a été constaté ces dernières années, mais les régions rurales n’en profitent guère. La pauvreté et l’absence de débouchés ont fait fuir les jeunes gens, surtout ceux qui ont fait des études, vers la capitale ou à l’étranger. En conséquence, la population rurale est surtout composée de personnes âgées et précarisées. Comme l’Etat n’est pas en mesure de fournir des services de santé, l’EPER a soutenu la mise en place d’un service de soins à domicile en partenariat avec l’organisation locale CASMED. Afin de freiner l’exode des jeunes, elle aide en outre les paysannes et les paysans à accroître la qualité de leur production et à la valoriser pour une commercialisation plus efficace. Les communes rurales sont en outre encouragées à prendre en main le développement local.

EPER en Moldavie

Chiffres clés

En 2017, le service de soins médicaux à domicile CASMED a bénéficié à 1150 personnes âgées.

Grâce au travail de l’EPER, 4000 producteurs de raisins, de baies et de lait ont accru leurs revenus.

Pour les populations rurales, il est vital de pouvoir accéder sans entraves aux ressources naturelles telles que la terre, l’eau, les pâturages, les forêts ou autres. La possibilité d’utiliser ces ressources est un impératif dans la lutte contre la faim et la pauvreté, car la plupart des communautés rurales n’ont pas d’autres sources de revenus que l’agriculture. Les cultures, l’élevage de bétail, la pêche et la cueillette sont autant de façons pour elles de sauvegarder leur subsistance et d’acquérir des revenus en vendant leurs produits. La terre représente également le lieu de vie pour bien des communautés, qui y puisent leur identité culturelle et spirituelle. Or, beaucoup de communautés rurales sont privées d’accès à la terre ou risquent de perdre leurs terres même si celles-ci leur sont acquises par la loi ou par des droits coutumiers. L’EPER les aide à travers de nombreux projets à garantir leur accès à la terre et aux autres ressources, naturelles tant dans les faits que dans les lois.