HEKS blickt zurück auf ein erfolgreiches 2019
Sabine Buri
L’année 2019 en bref

Une année se termine, mais le travail continue

EPER : rétrospective de l’année 2019

L’année 2020 annonce le début d’une nouvelle décennie. Adieu 2019 ! Mais si une année s’achève, les projets commencés en 2019 n’appartiennent pas pour autant au passé – ils ont des répercussions sur l’avenir ! Et par avenir, nous entendons aussi l’avenir de toutes les personnes et communautés pour lesquelles l’EPER s’engage sans relâche, de manière durable et ciblée. Pour bien commencer l’année, nous vous avons concocté un petit aperçu de ce qui nous a occupé en 2019. Parcourez nos photos et découvrez des récits passionnants autour de nos projets en Suisse et à l’étranger.

Land und Rechte für die Urbevölkerung Indiens - HEKS blickt zurück
Christian Bobst
Des terres pour la survie des minorités indiennes

En Inde, les minorités sont discriminées au quotidien... C’est notamment le cas des Adivasi, un peuple indigène. L’EPER s’engage pour que leurs droits soient respectés et qu’ils puissent vivre dans la dignité. Elle a notamment mis en place un forum pour la défense des droits fonciers (APFLR). Grâce à lui, plus de 10 000 familles de petits paysans ont obtenu des titres fonciers et les Adivasi bénéficient désormais de programmes d’aide publique. Pourquoi ces droits fonciers sont-ils si importants pour les Adivasi ? Réponse dans la campagne de l’EPER 2019.

Recours du SAJE au TAF - EPER : rétrospective de l’année 2019
Les personnes vulnérables mieux protégées contre un renvoi brutal en Italie

Un important recours auprès du Tribunal administratif fédéral (TAF) concernant un renvoi Dublin en Italie a été gagné en décembre dernier par le Service d’Aide Juridique aux Exilé.e.s (SAJE) de l’EPER. Dans un contexte de dégradation d’accueil des personnes requérantes en Italie, cet arrêt de principe est applicable à toute personne requérante d’asile se trouvant dans une situation de vulnérabilité et risquant un renvoi en Italie.

Wie wir die Menschen in Shatila unterstützen
VR Gorilla
Soutenir les enfants et adolescents au Proche-Orient

La Syrie est le théâtre d’une guerre civile qui dure depuis 2011. Douze millions de personnes ont dû fuir leur foyer, dont au moins 6 millions sont parties à l’étranger. Les enfants sont les principales victimes de ces conflits. La demande de programmes pour les enfants et les jeunes en Syrie, mais aussi au Liban, est d’ailleurs très élevée. Grâce à ses projets de collaboration avec les Eglises, l’EPER soutient les paroisses, les enfants et les familles du Moyen-Orient et améliore leurs conditions de vie en ces temps difficiles.

HEKS wirkt im Kongo - wir blicken zurück
Thomas Freteur
Des titres fonciers pour les familles au Congo

Au Congo, l’EPER aide les familles de petits paysans à améliorer leurs conditions de vie : ensemble, ils mettent sur pied ou renforcent des coopératives agricoles. L’EPER aide également les productrices et producteurs à obtenir des titres fonciers reconnus pour pouvoir cultiver leurs terres sans problème. Parce qu’au Congo, l’agriculture est souvent le seul moyen de subsistance. Grâce à l’EPER, 790 bénéficiaires – dont la moitié sont des femmes – ont ainsi obtenu des droits sur 121 hectares de terres.

HEKS blickt Zurück - Biodiversität gegen Klimawandel
Valda Nogueira/Imagens Humanas
Une agriculture traditionnelle pour lutter contre le réchauffement climatique

Le réchauffement climatique et ses répercussions sont un véritable sujet de préoccupation, notamment en Suisse. La première manifestation nationale pour le climat, qui s’est déroulée en septembre 2019 à Berne, a ainsi réuni plus de 100 000 personnes. Toutes appellent à des mesures radicales pour lutter contre le changement climatique. Ce combat, c’est aussi celui de l’EPER. Parce que la lutte contre les conséquences désastreuses du réchauffement climatique va de pair avec la lutte pour les droits fonciers et d’utilisation des terres des communautés locales et indigènes du sud.

Chèques-emploi_LPP-EPER: retrospective de l'année 2019
L’EPER et Retraites Populaires innovent pour permettre aux employé·e·s de l’économie domestique d’accéder au deuxième pilier (LPP)

Les ménages privés et les employé·e·s de l’économie domestique du canton de Vaud peuvent désormais recourir au service Chèques-emploi de l’Entraide Protestante Suisse (EPER) pour déclarer les salaires soumis à la prévoyance professionnelle. Un partenariat avec Retraites Populaires a permis de développer une solution sur mesure pour faciliter l’accès des employé·e·s du secteur au deuxième pilier (LPP).

Opération petites graines - EPER: rétrospective de l'année 2019
Opération petites graines !

A travers l’Opération petites graines, les Nouveaux Jardins partagent les graines des différentes variétés de fleurs récoltées au sein des 8 jardins situés en Suisse romande ! Une fois essaimées, l’EPER espère que ces graines fleuriront dans toutes les directions en transmettant espoir, diversité et beauté. Recevez des graines et soutenez les Nouveaux Jardins, si le cœur vous en dit !

Verteilung von Hilfsgütern - Hygiene-Kits - in Bangladesch für Rohingya-Flüchtlinge
HEKS
Aide d’urgence pour les Rohingyas au Bangladesh

Les catastrophes naturelles et les conflits armés font souvent plusieurs milliers de victimes et détruisent des moyens de subsistance indispensables. Les personnes doivent fuir leur chez-elles et lutter pour leur survie. C’est le cas des 800 000 membres de la minorité musulmane rohingya, qui vivent dans des camps de réfugiés au Bangladesh depuis que l’armée birmane a lancé une violente offensive à leur encontre en août 2017. En 2019, l’EPER a fourni une aide d’urgence au camp de Jamtoli, dans lequel 50 000 personnes ont trouvé refuge.

Land und Rechte für die Urbevölkerung Indiens - HEKS blickt zurück
Christian Bobst
Des terres pour la survie des minorités indiennes

En Inde, les minorités sont discriminées au quotidien... C’est notamment le cas des Adivasi, un peuple indigène. L’EPER s’engage pour que leurs droits soient respectés et qu’ils puissent vivre dans la dignité. Elle a notamment mis en place un forum pour la défense des droits fonciers (APFLR). Grâce à lui, plus de 10 000 familles de petits paysans ont obtenu des titres fonciers et les Adivasi bénéficient désormais de programmes d’aide publique. Pourquoi ces droits fonciers sont-ils si importants pour les Adivasi ? Réponse dans la campagne de l’EPER 2019.

Für ihre erfolgreiche Integration in der Schweiz müssen Geflüchtete etliche Hürden überwinden. Viele von ihnen bemühen sich unermüdlich darum, Anschluss zu finden. Garten­arbeit ist eine sinnvolle Beschäftigung und verhilft diesen Menschen zu einer neuen Alltags­struktur. Die National­rätinnen Aline Trede und Yvonne Feri haben einen Freiwilligen­einsatz in unserem erfolgreichen Integrations­projekt «HEKS Neue Gärten» geleistet – ein Projekt, das letztes Jahr auch den Berner Sozial­preis gewonnen hat.

Wie wir die Menschen in Shatila unterstützen
VR Gorilla
Soutenir les enfants et adolescents au Proche-Orient

La Syrie est le théâtre d’une guerre civile qui dure depuis 2011. Douze millions de personnes ont dû fuir leur foyer, dont au moins 6 millions sont parties à l’étranger. Les enfants sont les principales victimes de ces conflits. La demande de programmes pour les enfants et les jeunes en Syrie, mais aussi au Liban, est d’ailleurs très élevée. Grâce à ses projets de collaboration avec les Eglises, l’EPER soutient les paroisses, les enfants et les familles du Moyen-Orient et améliore leurs conditions de vie en ces temps difficiles.

HEKS wirkt im Kongo - wir blicken zurück
Thomas Freteur
Des titres fonciers pour les familles au Congo

Au Congo, l’EPER aide les familles de petits paysans à améliorer leurs conditions de vie : ensemble, ils mettent sur pied ou renforcent des coopératives agricoles. L’EPER aide également les productrices et producteurs à obtenir des titres fonciers reconnus pour pouvoir cultiver leurs terres sans problème. Parce qu’au Congo, l’agriculture est souvent le seul moyen de subsistance. Grâce à l’EPER, 790 bénéficiaires – dont la moitié sont des femmes – ont ainsi obtenu des droits sur 121 hectares de terres.

HEKS blickt Zurück - Biodiversität gegen Klimawandel
Valda Nogueira/Imagens Humanas
Une agriculture traditionnelle pour lutter contre le réchauffement climatique

Le réchauffement climatique et ses répercussions sont un véritable sujet de préoccupation, notamment en Suisse. La première manifestation nationale pour le climat, qui s’est déroulée en septembre 2019 à Berne, a ainsi réuni plus de 100 000 personnes. Toutes appellent à des mesures radicales pour lutter contre le changement climatique. Ce combat, c’est aussi celui de l’EPER. Parce que la lutte contre les conséquences désastreuses du réchauffement climatique va de pair avec la lutte pour les droits fonciers et d’utilisation des terres des communautés locales et indigènes du sud.

2019 hat das Staats­sekretariat für Migration (SEM) die Mandate für die Beratung und Rechts­vertretung von Asyl­suchenden in den neuen Bundes­asyl­zentren vergeben. HEKS wurde damit beauftragt, ab 1. März 2019 die Beratung und Rechts­vertretung sowie die Dolmetsch­dienste in den Asyl­regionen Ostschweiz und Nord­west­schweiz zu gewähr­leisten. HEKS engagiert sich somit weiter­hin für den Rechts­schutz für Menschen im Asyl­verfahren und steht ihnen beratend zur Seite.

Seit 20 Jahren ermöglicht das Projekt «HEKS-Visite» von Lang­zeit­arbeits­losigkeit Betroffenen, wieder im Arbeits­markt Fuss zu fassen und einer sinn­stiftenden Tätig­keit nachzugehen. Damit erhalten diese Menschen auch wieder Anschluss an die Gesellschaft und eine hoffnungs­volle Lebens­perspektive. In den letzten Jahren hat sich das erfolgreiche Integrationsprojekt zum grössten Einzel­projekt der HEKS-Regionalstelle Zürich/Schaffhausen entwickelt.

Verteilung von Hilfsgütern - Hygiene-Kits - in Bangladesch für Rohingya-Flüchtlinge
HEKS
Aide d’urgence pour les Rohingyas au Bangladesh

Les catastrophes naturelles et les conflits armés font souvent plusieurs milliers de victimes et détruisent des moyens de subsistance indispensables. Les personnes doivent fuir leur chez-elles et lutter pour leur survie. C’est le cas des 800 000 membres de la minorité musulmane rohingya, qui vivent dans des camps de réfugiés au Bangladesh depuis que l’armée birmane a lancé une violente offensive à leur encontre en août 2017. En 2019, l’EPER a fourni une aide d’urgence au camp de Jamtoli, dans lequel 50 000 personnes ont trouvé refuge.