Texte de la pétition

Actuellement, presque 66 millions de personnes dans le monde ont été forcées de fuir leur foyer. A lui seul, le conflit syrien a poussé 12 millions de personnes sur les routes de l’exil. La majorité d’entre elles se sont réfugiées dans les pays voisins, débordés par les événements, et y survivent dans des conditions indignes.

Ces personnes qui fuient la guerre et les persécutions pour chercher asile avec leur famille ont droit à la protection de leur vie et de leur intégrité physique. Elles doivent pouvoir avoir la possibilité de déposer une demande d’asile dans un pays sûr.

Cependant, l’Europe se barricade toujours plus, ce qui rend ce droit à la protection de plus en plus inaccessible. Cela se fait au détriment des personnes les plus vulnérables, celles qui n’ont aucune possibilité de rallier un pays sûr pour y demander l’asile.

Pour protéger les personnes qui sont en droit de l’être, il est nécessaire d’ouvrir des voies sûres et légales afin que les réfugiés issus des régions en crise puissent venir en Suisse – en particulier les femmes avec enfants en bas âge, les mineurs non accompagnés, les personnes malades, âgées ou en situation de handicap. Cette responsabilité tant juridique que morale nous incombe à tous et à toutes.

Pour ces raisons, nous demandons au Conseil fédéral :

  • de créer des voies d’accès légales, de sorte que les personnes avec un besoin de protection puissent venir en Suisse saines et sauves
  • de faire passer à 10 000 personnes par année le contingent de réfugié·e·s

Il existe plusieurs moyens légaux pour ce faire :

  • programme de réinstallation de la Confédération en coopération avec le HCR
  • programme de parrainage privé de la Confédération en coopération avec le HCR et la société civile
  • octroi facilité de visas humanitaires
  • extension du regroupement familial (acception plus généreuse de la notion de famille)
  • création de programmes de bourses d’études pour les jeunes étudiant·e·s.
  • de créer les bases légales nécessaires pour renforcer les initiatives de la société civile et des Eglises pour l’hébergement, l’accompagnement et la formation des personnes réfugiées en Suisse et soutenir davantage lesprogrammes d’intégration des cantons, des organisations non gouvernementales et des entreprises.