HEKS in Haiti
HEKS
Fusion de l’EPER & Pain pour le prochain

Les deux œuvres unissent leurs forces

Informations sur la fusion

L’EPER et PPP ont décidé de construire leur avenir ensemble. Suite à l’avant-projet lancé en octobre 2018, les conseils de fondation des deux œuvres d’entraide ont pris une décision de principe en ce sens en avril 2019. La fusion des deux œuvres vise à renforcer la position de Pain pour le prochain et de l’EPER face à un environnement de plus en plus concurrentiel. Elle permettra également d’optimiser l’impact de leurs projets et de leurs activités en Suisse et à l’étranger. La fusion devrait être finalisée au 1er janvier 2022. Le point sur l’avancement du projet.

Rétrospective

Au cours des 30 dernières années, il y a eu plusieurs tentatives de fusionner les deux œuvres d’entraide protestantes que sont Pain pour le Prochain et l’EPER. Toutefois, les pourparlers et les négociations avaient été interrompus relativement tôt. Le 21 septembre 2018, les conseils de fondation de l’EPER et de Pain pour le prochain ont décidé, lors de réunions séparées, de réexaminer la fusion des deux organisations. Le 25 octobre 2018, les conseils de fondation et les groupes de direction des deux organisations ont publié un communiqué de presse commun pour informer le public de l’avancement des discussions dans le cadre d’un avant-projet.

Dans le cadre de l’avant-projet, les deux œuvres ont réglé les questions stratégiques, organisationnelles, financières et culturelles et ont évalué la forme de la fusion. Le groupe de gestion du projet a ensuite discuté des questions concernant la complémentarité des deux œuvres, de la vision à atteindre et du développement d’une gouvernance commune. Le groupe en question était composé de représentant∙e∙s des deux organisations et soutenu par un cabinet de conseil externe spécialisé en développement organisationnel. Les collaboratrices et les collaborateurs des deux œuvres ont également été consultés. Dans le cadre de l’avant-projet, des discussions ont aussi eu lieu entre des représentant∙e∙s de l’Église évangélique réformée de Suisse (EERS), d’Alliance Sud, d’Action de Carême, de Mission 21 et de DM-échange et mission. Les intérêts et les besoins des parties prenantes externes ont notamment été précisés.

Un nouveau communiqué de presse a été publié le 12 avril 2019, annonçant la décision de principe de la fusion qui avait été prise par les deux conseils de fondation. Ces deux instances se sont également mises d’accord sur le maintien des marques EPER et Pain pour le prochain, sur le fait que le siège de la nouvelle organisation sera à Zurich, sur le maintien des bureaux des deux organisations à Berne et à Lausanne et sur la poursuite de la collaboration œcuménique avec Action de Carême.

Le Synode donne le feu vert pour la fusion

 

A travers leur fusion, l’EPER et Pain pour le prochain relèvent un défi de taille. Le Synode de l’Eglise évangélique réformée de Suisse (EERS) a donné son accord de principe pour la fusion à l’unanimité (72 voix contre 0). Il a soulevé un certain nombre de questions auxquelles les deux œuvres devront répondre d’ici cet automne. Il s’agit notamment du lien entre les Eglises et la future organisation.

Les conseils de fondation des deux œuvres ont déjà élaboré toute une série de documents de base pour la future œuvre, notamment un premier jet des statuts, du règlement de l’organisation et du contrat de fusion. Le plan des postes a également été défini.

Les deux œuvres ont donc déjà posé des bases importantes et atteint des résultats significatifs dans le cadre de la fusion. Bien qu’il reste encore du chemin à parcourir avant que la fusion soit actée début 2022, ce processus exigeant s’est déroulé de manière fructueuse.

Joëlle Herren
Responsable médias, Siège romand
Joëlle Herren Laufer

Téléphone direct: 021 613 44 59
Mobile: 078 661 08 97

L’essentiel en bref

  • Pain pour le prochain et l’EPER fusionnent parce que leurs activités en tant qu’œuvres d’entraide de l’Eglise protestante sont complémentaires et qu’elles veulent avoir un plus large impact. Ensemble, et avec le soutien des Églises protestantes de Suisse, elles seront plus fortes pour avancer dans ce contexte en pleine évolution et s’engager ainsi de manière durable autour des valeurs et des objectifs qu’elles partagent
  • La fusion doit permettre de constituer une œuvre efficiente qui repose sur les valeurs chrétiennes et les droits humains universels. Elle tirera sa légitimé et son orientation de L’Églises évangélique réformée de Suisse et sera apte à s’affirmer sur un marché toujours plus concurrentiel.
  • Pour des raisons légales, la fusion sera effective en janvier 2022. Les deux organisations continueront à travailler de manière autonome jusque-là. L’année 2021 permettra de préparer la fusion et d’intensifier la collaboration.
  • Les deux marques seront conservées. En effet, les deux organisations et leurs marques sont bien ancrées et connues par la population. Le nom de l’organisation fusionnée n’est pas encore défini.
  • La collaboration œcuménique avec Action de Carême se poursuivra. La campagne œcuménique sera maintenue et n’est pas remise en cause.
  • Des changements sont prévus, indépendamment de la fusion, pour la clé de répartition de Pain pour le prochain. Celle-ci ne peut être maintenue sous sa forme actuelle. Le but est de rendre les flux financiers plus simples et plus transparents. Les projets définis seront dans tous les cas poursuivis.

En savoir plus...