Äthiopien_706.397
HEKS
Thèmes prioritaires

Plus de justice dans le changement climatique

Justice climatique

La crise climatique entraîne non seulement une hausse des températures, mais aussi une montée du niveau de la mer et une augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes. Les conséquences se font de plus en plus évidentes dans le monde entier : fortes précipitations, inondations, périodes d’extrême sécheresse, fonte des glaciers et zones côtières de faible altitude qui disparaissent sous les eaux. L’érosion des sols est croissante, les glissements de terrain augmentent, des écosystèmes entiers s’effondrent et les sols agricoles autrefois riches et vivants se dégradent. Les pays industrialisés sont les principaux responsables du réchauffement climatique, mais ce sont surtout les populations des pays pauvres du Sud qui souffrent des répercussions. Celles-ci perdent de plus en plus souvent leurs moyens de subsistance en raison des conséquences des changements climatiques. C’est pourquoi l’EPER s’engage avec ses organisations partenaires pour plus de justice climatique. 

Les riches pays industrialisés doivent désormais faire preuve de beaucoup de détermination pour ramener urgemment leurs émissions de gaz à effet de serre à zéro. Ils doivent également soutenir les pays en développement, qui subissent de plein fouet la crise climatique à laquelle ils n’ont que très peu contribué, grâce à des mesures d’adaptation et de protection appropriées. Qui dit justice climatique dit aussi équité intergénérationnelle : nous devons agir maintenant afin de pouvoir offrir un environnement viable aux générations futures. Ce faisant, les droits humains fondamentaux, le droit au développement, le droit à l’eau ou encore les droits fonciers des communautés concernées dans les pays pauvres ou en développement doivent être systématiquement pris en compte et respectés. 

Depuis 2013, le Mécanisme international de Varsovie pour les pertes et dommages de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, le Pacte mondial sur les migrations, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ainsi que de nombreuses autres institutions reconnaissent la nécessité de compenser les dégâts causés par les changements climatiques. Avec ses partenaires, l’EPER s’engage pour que de telles compensations voient le jour.
Actualités
Contexte

Devenir actif

Conversations carbone 

Mettre sa vie en phase avec le climat

Les changements climatiques sont une source de préoccupations pour nombre de Suissesses et de Suisses. Pourtant, adapter son mode de vie et renoncer, par exemple, à sa voiture, à sa maison de vacances ou à l’achat de produits exotiques s’avère souvent difficile. Les « Conversations carbone », lancées dès 2019 par l’EPER et Action de Carême en Suisse alémanique, visent à répondre à cette problématique. Cette méthode, née en Grande-Bretagne, allie des aspects techniques et psychologiques. Elle repose principalement sur le dynamisme et le soutien au sein du groupe. Et cela fonctionne : des études montrent qu’en cinq ans, les personnes ayant participé à des « Conversations carbone » ont pu réduire de moitié leurs émissions de CO2.
 

S'inscrire ! (en allemand)

Bringen Sie das eigene Leben auf Klimakurs!
Silvan Hohl

Merci pour votre soutien !

Votre don a de grands effets

CHF
90
CHF
150
CHF
250
CHF
Montant à choix
Attribution de votre don