Nothilfe für Menschen in der Ukraine und auf der Flucht
András D. Hajdú
Guerre en Ukraine

Aide d’urgence dans les pays voisins

Aide d’urgence dans les pays voisins

Grâce à ses organisations partenaires, l’EPER est présente en Roumanie, en Hongrie, en République tchèque et en Moldavie, où elle soutient les personnes réfugiées. 

Roumanie

Près de 100 000 Ukrainien·ne·s ont trouvé refuge dans le pays. Avec la destruction ciblée des infrastructures énergétiques en Ukraine et l’arrivée de l’hiver, ce nombre ne cesse d’augmenter. Plus de 80 % des réfugié·e·s sont des mères avec enfants, qui ne disposent d’aucun revenu. Nombre d’entre elles cherchent un travail. Leurs enfants ont commencé une nouvelle année scolaire en septembre.

En Roumanie, l’EPER collabore avec Diakonia, OPEN FIELDS Foundation et un réseau d’organisations sociales (FONSS). Les organisations partenaires de l’EPER distribuent des denrées alimentaires. Elles ont créé un projet « cash » et soutiennent l’hébergement à long terme et l’intégration des réfugié·e·s en Roumanie. Ces organisations proposent également des cours de langue, un soutien psychosocial et une aide à la recherche d’emploi et à l’intégration des enfants dans le système scolaire.

Au total, l’EPER et ses organisations partenaires ont livré quelque 172 tonnes de denrées alimentaires au niveau des postes-frontières et dans les camps de réfugié·e·s le long de la frontière. Actuellement, elles se concentrent sur l’acquisition et la distribution d’équipements pour l’hiver tels que des couvertures et des vêtements chauds, ainsi que d’articles d’hygiène.

Geflüchtete aus der Ukraine - helfen Sie jetzt
Reportage photo de Roumanie
A l’abris des bombes… mais terrifiés

Alors que dix millions d’Ukrainien·ne·s ont quitté leur logement par peur des bombardements et que plus de trois millions d’entre eux ont fui à l’étranger, les secours s’organisent de part et d’autre de la frontière. L’EPER est présente sur quatre points d’accès de ce pays en guerre en Roumanie. Rencontres avec ces familles qui oscillent entre désespoir, gratitude et résilience.

Hongrie

La Hongrie est confrontée à une crise économique et à une crise du logement. Face à l’augmentation constante des prix, l’attitude de la population à l’égard des réfugié·e·s risque de devenir de plus en plus hostile. En Hongrie, le service d’aide aux réfugié·e·s de l’Église réformée vient en aide aux paroisses situées à la frontière qui ont accueilli des personnes réfugiées. L’EPER soutient le service d’aide aux réfugié·e·s à travers un projet « cash » : les personnes réfugiées reçoivent de l’argent en espèces, qu’elles peuvent utiliser pour acheter de la nourriture, des produits d’hygiène, des médicaments ou du matériel pour l’hiver.

Le service d’aide aux réfugié·e·s s’efforce également de trouver des solutions d’hébergement à long terme pour les personnes réfugiées et de mettre sur pied une aide à l’intégration. Il a embauché des spécialistes afin de pouvoir proposer aux réfugié·e·s un soutien psychosocial en ukrainien, en russe ou en hongrois ainsi que des cours de langue. En outre, les programmes communautaires se poursuivent. Dans ce cadre, des événements sont régulièrement organisés, ainsi que des séances d’art-thérapie pour les enfants. (En savoir plus).

République tchèque

Jusqu’à présent, la République tchèque a accueilli 390 000 réfugié·e·s. Le pays est ainsi la troisième destination des Ukrainien·ne·s au sein de l’Union européenne. En République tchèque aussi, la hausse des prix et la crise des réfugié·e·s qui se prolonge accroissent les incertitudes de la population.

Dans le pays, l’EPER aide l’Église évangélique des frères tchèques à coordonner les activités de soutien et l’hébergement des réfugié·e·s. Dans quelque 130 communes, des réfugié·e·s ont été accueillis chez des particuliers ou dans des maisons paroissiales. Avec le soutien des services spécialisés de l’Église évangélique des frères tchèques, elles prennent en charge l’approvisionnement et l’accompagnement des personnes réfugiées. Par ailleurs, l’Église promeut l’intégration des personnes réfugiées grâce à des services d’interprétation, des cours de langue, une aide à la recherche d’emploi et un soutien à l’intégration des enfants dans le système scolaire. Un autre point clé est l’intégration sociale des réfugié·e·s, notamment grâce à l’organisation d’activités avec la population locale, qui favorisent les liens interpersonnels (En savoir plus).

République de Moldavie 

La Moldavie est durement touchée par la crise énergétique mondiale. La hausse du prix des denrées alimentaires et les répercussions économiques de la guerre en Ukraine viennent encore aggraver la situation. Actuellement, la Moldavie accueille quelque 85 000 réfugié·e·s d’Ukraine. Ces personnes manquent de tout. Nombre d’entre elles ont travaillé tout l’été pour pouvoir entreprendre ce voyage et ont dépensé jusqu’à leur dernier centime pour rejoindre la Moldavie. Pour couvrir leurs besoins fondamentaux, elles ont besoin de nourriture, de vêtements, de chaussures, de médicaments et de chauffages d’appoint.

Depuis début septembre, une délégation de l’EPER est présente sur place. Mille deux cent trente personnes reçoivent un soutien sous forme d’argent en espèces. Les organisations partenaires de l’EPER distribuent aux personnes et aux ménages vulnérables des villages et des villes reculés des bons pour des vêtements et des chaussures d’hiver, des matériaux de chauffage (granulés de bois) ainsi que des kits d’hiver contenant des couvertures, des draps, des chaussettes épaisses et des bouteilles thermos. Au total, 260 ménages ont reçu chacun 0,5 tonne de granulés de bois, une quantité qui permet à un ménage de se chauffer pendant trois mois. Par ailleurs, des projets axés sur l’appui juridique, l’accès à l’éducation et le soutien psychosocial sont en cours d’élaboration.

 

Dernière mise à jour: 14.12.2022

 

Retour à la page d'accueil

Votre solidarité compte

Une fois encore, c’est la population civile qui est la principale victime du conflit. Nombre d'habitant·e·s se retrouvent à la rue, sans sécurité. Actuellement, plusieurs millions de personnes ont besoin d'une assistance humanitaire. Aidez-nous à atténuer leur détresse. Un grand merci pour votre don.

Merci pour votre soutien !

Les personnes touchées par le conflit en Ukraine ont besoin d'aide !

CHF
90
CHF
150
CHF
300
CHF
Montant à choix
Attribution de votre don