Appel urgent aux dons pour Gaza !

La situation humanitaire est de plus en plus dramatique

La guerre dans la bande de Gaza dure depuis plus de trois mois déjà et la situation humanitaire sur place est de plus en plus dramatique : la population meurt de faim et le système médical aussi s’effondre. Depuis le début de la guerre, l’EPER et ses organisations partenaires fournissent une aide d’urgence à la population civile. L’apport d’une aide rapide est vital pour les personnes touchées. Or, malgré l’urgence, cette aide ne dispose pas d’un financement suffisant. L’EPER a donc besoin de toute urgence de dons supplémentaires.
 

Depuis octobre, les combats et les bombardements persistent dans la bande de Gaza. La situation de la population civile dans l’enclave est catastrophique. La majeure partie des habitant·e·s ont dû fuir, près de 400 000 personnes n’ont déjà presque plus accès à l’alimentation et risquent de mourir de faim. Le système médical aussi est au bord de la rupture. Plus de la moitié des hôpitaux ont dû fermer. Depuis des mois, les blessé·e·s et les patient·e·s souffrant de maladies chroniques ne peuvent plus être soignés correctement. Sans une aide substantielle et durable, la région risque de sombrer dans une catastrophe humanitaire d’une ampleur inimaginable.

Ein palästinensischer Mann bereitet vor seinem Zelt in einem Vertriebenenlager in Rafah im südlichen Gazastreifen, wo die meisten Zivilisten Zuflucht gefunden haben, Essen für seine Familie zu.
© Mahmud Hams / Keystone

Au cours des derniers mois, nos organisations partenaires ont mis à disposition des personnes déplacées des réservoirs d’eau et des fours en argile traditionnels. Elles ont créé des espaces pour les enfants dans les abris d’urgence, où sont proposés un suivi psychosocial et des activités de loisirs. Les familles dont la situation est particulièrement précaire reçoivent de l’argent en espèces pour acheter les biens de première nécessité encore disponibles à Gaza. Début décembre, notre organisation partenaire de longue date Civitas Institute s’est à nouveau installée à Rafah, à la frontière entre l’Égypte et la bande de Gaza. Une grande partie de la population de l’enclave, qui fuit les combats incessants à Khan Younès, vient en effet s’y réfugier. Depuis décembre, en collaboration avec une organisation internationale, Civitas Institute distribue des repas chauds aux réfugié·e·s de la région.  
 

« Plus de 1,8 million de personnes ont déjà dû se déplacer plusieurs fois pour chercher protection et sécurité. Or, il n’y a plus aucun lieu sûr à Gaza ! Moi aussi, j’ai dû fuir plusieurs fois avec ma famille et moi aussi, je passe la majeure partie de mon temps à chercher de la nourriture et de l’eau dans des conditions très risquées. Toutefois, grâce à nos organisations partenaires, nous pouvons soutenir les personnes dont la situation est plus difficile encore, notamment celles qui vivent sous des tentes dans des conditions extrêmes. » 

Amal Shanty, ancienne coordinatrice de projet à Gaza 

Amal Shanty

De plus en plus de déplacé·e·s internes viennent à Rafah, où la situation de l’approvisionnement est catastrophique. Les livraisons d’aide dans la bande de Gaza restent très insuffisantes. Dans le but de couvrir les besoins du plus grand nombre en matière de logement, de nourriture, de soins médicaux et d’hygiène, Civitas Institute accroît autant que possible son aide d’urgence. Elle prévoit notamment de construire des latrines sommaires, nécessaires au plus vite. Aussi, en collaboration avec d’autres organisations partenaires, l’EPER soutient les paysan·ne·s de la bande de Gaza, dans le but de maintenir la production alimentaire. Elle propose également un soutien psychosocial aux femmes et aux enfants et prévoit de construire des hébergements d’urgence supplémentaires.  

 

Latrinen Gaza
CIVITAS

La population d’Israël/Palestine a besoin de votre soutien ! 

L’apport d’une aide rapide est vital pour la population civile. Or, malgré l’urgence, cette aide ne dispose pas d’un financement suffisant. Nous avons donc grandement besoin de vos dons. Outre l’aide d’urgence qu’elle fournit dans la bande de Gaza, l’EPER soutient des communautés en Israël et en Cisjordanie qui ont été tout particulièrement touchées par la récente escalade de la violence. Un grand merci pour votre soutien ! 

L’EPER appelle à un cessez-le-feu immédiat et au respect du droit international humanitaire

Au vu de la catastrophe humanitaire sans précédent dans la bande de Gaza et des rapports sur la famine, un cessez-le-feu ainsi qu’un accès sûr pour l’aide humanitaire sont nécessaires de toute urgence afin de permettre une protection inconditionnelle de la population civile. L’EPER appelle le Conseil fédéral à plaider en ce sens au sein des instances internationales, notamment au sein du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies. Il faut empêcher que le conflit ne fasse davantage de victimes parmi les civil·e·s en Israël, à Gaza et dans les territoires occupés. L’accès à une aide vitale doit également être garanti pour toutes les personnes dans le besoin. En outre, tou·te·s les otages civils doivent être libérés immédiatement et sans condition. 

Merci pour votre soutien !

Votre don a de grands effets

CHF
90
CHF
150
CHF
250
CHF
Montant à choix
Attribution de votre don