Entwicklung ländlicher Gemeinschaften
Sabine Buri
Thème prioritaire

Renforcer les individus pour renforcer toute la communauté

Développement des communautés rurales

L’EPER soutient les communautés rurales en axant son travail sur le renforcement de la société civile, la cohabitation pacifique, l’accès à la terre, aux ressources naturelles et aux marchés ainsi que le développement d’une agriculture durable. Elle contribue également à ce que les communautés rurales soient en mesure de revendiquer leurs droits et de sécuriser leurs moyens de subsistance.

Accès à la terre et aux ressources naturelles

Dans les pays en voie de développement, les petites exploitations produisent près de 80% des denrées alimentaires, alors même que 75% de la population souffre de malnutrition. Pour ces populations, il est vital de pouvoir accéder à la terre et aux ressources telles que l’eau, les semences, les forêts ou autres. D’ailleurs, l’accès à la terre représente bien davantage que la sécurité alimentaire et l’indépendance économique : souvent, il symbolise aussi l’identité et les racines culturelles. L’EPER s’engage pour les droits fonciers des populations rurales et les aide à résoudre, par le dialogue, les conflits existants autour de la terre. Les petits agriculteurs sont encouragés à appliquer des modes de production à la fois durables et plus productifs et à accroître ainsi leurs revenus.

En savoir plus

HEKS Schwerpunkte Zugang zu Land
Christian Bobst
HEKS Schwerpunkt Service Public
CASMED/Velentin Balan

Généralisation du service public

L’instruction, les soins médicaux, la couverture sociale et les infrastructures comme l’eau, l’électricité, l’entretien de la voirie ou le ramassage des ordures sont autant de services publics qu’un Etat fournit à l’ensemble des habitants, en principe avec une tarification abordable et une qualité correcte. Malheureusement, c’est rarement le cas dans les pays où l’EPER travaille. En effet, les minorités ethniques, les personnes âgées ou handicapées et les communautés vivant dans des régions reculées ont généralement des difficultés à être raccordées aux infrastructures. L’EPER aide les personnes discriminées à obtenir les services publics auxquels elles ont droit et encourage le dialogue entre la population et les autorités.

Agriculture et commercialisation

L’EPER est présente tout particulièrement dans les régions rurales, où le bien-être et la qualité de vie dépendent directement du bon fonctionnement de l’agriculture. Or, justement, des sols pauvres, des routes mal entretenues et un manque de savoir-faire entravent la rentabilité de la production agricole. L’EPER aide les populations qui en vivent à développer une agriculture écologique et rentable, notamment par des techniques de production durables et par la diversification de la production, afin qu’elles puissent réagir aux risques environnementaux et aux variations du marché. Concernant la commercialisation des produits, l’EPER apporte aux petits paysans des connaissances liées au fonctionnement des marchés et s’engage pour des modes de fonctionnement qui ne discriminent pas les petits producteurs, notamment en facilitant les discussions entre les producteurs, les transformateurs et les transporteurs.

HEKS Schwerpunkt Landwirtschaft und Markt
Andreas Schwaiger
HEKS Schwerpunkt Arbeit und Einkommen
Andreas Schwaiger

Travail et revenus

L’agriculture et l’artisanat sont les deux principales sources d’emplois et de revenus dans les campagnes. L’EPER encourage de manière ciblée des produits et des techniques artisanales qui profitent aux populations locales. Elle met l’accent sur des formations professionnelles solides et sur la capacité des bénéficiaires à gérer une petite affaire de manière rentable ou à trouver du travail sur le marché normal. Pour ce faire, l’EPER organise des formations initiales et continues en collaborant avec les autorités, les artisans et le secteur privé. Elle s’engage en outre pour des salaires et des conditions de travail équitables.

Justice et sécurité

Le développement économique et social n’a de sens sur le long terme que si les populations ont leur mot à dire. Or, en bien des lieux, les droits citoyens et humains sont mis à l’épreuve et la marge de manœuvre des individus est fortement réduite. Il suffit parfois de vouloir défendre ses droits et ceux des autres pour être exclu de la société ou même se retrouver en danger. C’est pourquoi l’EPER soutient les personnes et les organisations de base qui luttent par des moyens pacifiques pour leurs droits et leur implication sociale active : elle les encourage à se renforcer, à s’organiser en réseaux et à se protéger. L’EPER informe les personnes de leurs droits et favorise les discussions entre la population, les autorités et les entreprises aux échelons local, national et international.

HEKS Schwerpunkt Sicherheit und Rechte
Karin Desmarowitz
HEKS Schwerpunkt Gute Regierungsführung
Sabine Buri

Bonne gouvernance

Un Etat qui fonctionne est un Etat transparent et responsable. Il garantit la sécurité du droit, la paix, les droits humains et la participation à la vie publique, et crée les conditions économiques et sociales nécessaires au bien-être de la population. L’EPER et ses partenaires s’engagent pour que la société civile soit intégrée aux processus politiques et économiques – en particulier les minorités et les communautés marginalisées. Une gestion publique inclusive est aussi une garante de stabilité et de vision à long terme.

Intégration

La discrimination est un processus dommageable non seulement pour les personnes qui en sont victimes, mais pour la société dans son ensemble. L’exclusion économique ou sociale peut toucher les minorités ethniques, les personnes handicapées, les personnes âgées, les populations rurales, les jeunes et les femmes. La discrimination conduit à la pauvreté et à la violence. Partant de ce constat, l’EPER aide les personnes victimes d’exclusion à faire valoir leurs droits à l’éducation, à la participation à la vie publique et à des sources de revenus. Pour atteindre ce but, elle ne travaille pas seulement avec les minorités, mais aussi avec les autres composantes d’une société et encourage le dialogue entre les différents groupes d’intérêts. En fin de compte, les solutions aptes à renforcer la collectivité dans son ensemble sont celles défendues par toutes les parties en présence.

HEKS Schwerpunkt Integration
Annette Boutellier
HEKS Schwerpunkt Friedensförderung
Walter Imhof

Promotion de la paix

L’EPER prône le renforcement de la paix au quotidien, car la paix et la stabilité sont des conditions préliminaires au développement et à la prospérité. Dès lors que des groupes ou des personnes en conflit manifestent une communauté de valeurs, d’intérêts et de perspectives d’avenir, cela ouvre la voie à la compréhension et à la reconnaissance mutuelles, au respect et à la cohésion sociale. L’EPER travaille avec des individus et des groupes qui s’engagent pour une cohabitation pacifique au travers de camps de jeunesse, de réseaux de promotion de la paix, d’un travail de plaidoyer, de sensibilisation médiatique et de programmes d’échanges.

Catastrophes naturelles, climat et environnement

Les catastrophes naturelles et la pollution ne cessent de s’aggraver à l’échelle planétaire. Les êtres humains vivent toujours plus nombreux dans des zones sujettes aux tempêtes, aux inondations, aux sécheresses ou aux tremblements de terre. La surexploitation des surfaces agricoles, des nappes phréatiques et des forêts conduit à un état de catastrophe chronique, avec des pénuries en eau, la désertification et l’érosion des sols. Le changement climatique et la surexploitation des ressources naturelles, auxquels s’ajoutent les crises économiques et les conflits armés, intensifient davantage encore la pauvreté des populations et freinent le développement des régions pauvres et rurales. Pour préserver les moyens de subsistance des populations à long terme, l’EPER développe en coopération avec ces dernières des stratégies visant à réduire les risques et à accroître leur capacité de résistance aux catastrophes.

HEKS Schwerpunkt Katastrophen, Klima, Umwelt
Corina Flühmann
HEKS Schwerpunkt Gleichberechtigung
Christian Bobst

Egalité entre femmes et hommes

La pauvreté dans le monde touche d’abord une proportion écrasante de femmes (70%). Les femmes souffrent davantage que les hommes des conséquences de la discrimination et de la violence. Elles sont souvent les premières victimes des guerres et des catastrophes naturelles. Elles sont davantage que les hommes privées des prises de décision, de l’accès à la terre, aux crédits, à l’éducation et à la santé. Pourtant, leur contribution est indispensable aux niveaux familial, social et économique, puisque les femmes travaillent généralement sans salaire dans les ménages, l’agriculture ou les petites industries. Afin de remédier à cette injustice, l’EPER veille à développer ses projets aussi bien avec des femmes qu’avec des hommes et saisit ces occasions de questionner les stéréotypes masculins. Lutter contre les inégalités dans la répartition du pouvoir profite finalement à l’ensemble de la société, et l’égalité entre les sexes est fondamentale pour permettre aux populations des pays pauvres de profiter durablement du développement.

En savoir plus...

Exemples de projets

Faire un don

Votre don a de grands effets

CHF
30
pour une chèvre dont le lait nourrit des enfants sainement
CHF
150
permettent de construire un réservoir d'eau.
CHF
250
financent un boeuf de labour pour une famille d'agriculteurs.
CHF
Montant à choix
Attribution de votre don