Engagement für Chancengleichheit
Annette Boutellier
Thème prioritaire

De meilleures chances d’intégration

Egalité des chances pour les personnes socialement défavorisées

Les personnes migrantes hautement qualifiées et originaires d’Etats tiers rencontrent de nombreuses difficultés sur le marché du travail suisse. Elles se retrouvent souvent sans emploi ou acceptent un travail sans rapport avec leur formation. L’EPER mène des projets et des campagnes afin de promouvoir les chances de ces personnes dans leur recherche d’emploi et aux places de travail. Elle s’engage en outre pour que les requérant-e-s d’asile, les personnes sans statut de séjour légal ou toute autre personne socialement discriminée puissent faire valoir ses droits et participer de plein pied à la vie sociale et professionnelle.

Des profils à fort potentiel

Les acteurs politiques et économiques pronostiquent pour les prochaines années une pénurie de main-d’œuvre qualifiée sur le marché suisse. De nombreuses personnes qualifiées issues de la migration vivent en Suisse et seraient une solution à ce problème. Pourtant, leur potentiel reste largement inexploité, essentiellement à cause de préjugés de la part des employeurs, de barrières linguistiques ou de difficultés à obtenir l’équivalence des diplômes et des expériences professionnelles.

Gut ausgebildete MigrantInnen
Sabine Buri
Beratung und Begleitung
Patrick Gilliéron Lopreno

Conseil et suivi

Les personnes concernées sont généralement issues de pays hors de l’Union européenne. Discriminées sur le marché du travail suisse, elles ont nettement moins de chances de trouver un poste en adéquation avec leurs qualifications. C’est ainsi que se perd un savoir-faire qui pourrait être précieux pour l’économie suisse. Dans le cadre de projets tels que MosaiQ, l’EPER aide les personnes migrantes hautement qualifiées à faire reconnaître leurs diplômes, à se mettre à niveau ou à effectuer des bilans de compétences.

Fragilisation sociale

En Suisse, un nombre croissant de personnes sont discriminées et marginalisées à cause de leur origine sociale, de leur appartenance ethnique ou religieuse, de leur âge ou de leur sexe, voire à cause de difficultés de parcours. Parallèlement, le marché du travail exige une flexibilité accrue qui conduit à une fragilisation sociale. Et tandis que certains perdent leur emploi, d’autres gagnent tout juste assez pour survivre.

Verlust an sozialer Sicherheit
Annette Boutellier
Integration statt Ausgrenzung
Annette Boutellier

Intégration et lutte contre la discrimination

Les personnes issues de la migration sont confrontées à des difficultés supplémentaires telles qu’une connaissance insuffisante de la langue ou des particularités culturelles et sociales. L’EPER les aide à s’intégrer en leur transmettant des compétences qui permettent de participer à la vie sociale en Suisse. Dans ce domaine, l’EPER se concentre sur les aspects suivants : insertion professionnelle et programmes d’occupation, formations et cours de langue, encouragement précoce des enfants et travail avec les parents, médiation culturelle et interprétation communautaire et accompagnement au logement.

En savoir plus...

Exemples de projets

Faire un don

Votre don a de grands effets

CHF
50
pour accroître les chances d'un chômeur sur le marché du travail.
CHF
100
aident une réfugiée à démarrer un potager avec des semences et des outils.
CHF
200
offrent un cours de langue à une migrante.
CHF
Montant à choix
Attribution de votre don