HEKS in Israel/Palästina
Mohamad Badarne
Israël-Palestine

Une société forte pour une cohabitation pacifique

Programme pays Israël-Palestine

En Israël et en Palestine, l’EPER veut promouvoir une paix fondée sur la justice et le respect des droits de l’homme. Elle entend soutenir les acteurs de la société civile qui s’engagent par des moyens non violents pour la résolution des injustices et des conflits existants ; elle contribue en outre à la protection de la population civile.

Situation

En Israël et en Palestine, le quotidien est marqué par des conflits depuis de longues années. L’EPER s’attache à promouvoir une paix fondée sur la justice et le respect des droits humains. Toutefois, les fortes restrictions des droits de la population civile qui découlent du conflit empêchent toute résolution durable de ce dernier. Aussi bien en Israël que dans les territoires occupés, des groupes de population importants ont un accès restreint à la terre, vivent sous la menace d’une expropriation ou risquent de voir leurs maisons détruites. A Gaza, après plusieurs guerres, les conditions de vie restent très difficiles pour une grande partie de la population. En dépit des reconstructions, la crise du logement se fait sentir dans beaucoup d’endroits. L’EPER et ses organisations partenaires, palestiniennes ou israéliennes, visent à travers leurs activités à résoudre les causes de ces discriminations, par exemple en mettant en place un système de planification juste et en se penchant sur les alternatives propres à couvrir les besoins de tous les groupes de population.

Les personnes les plus touchées sont les populations réfugiées ou déplacées, soit plus de deux millions de personnes, qui vivent en Israël et dans les territoires occupés, et les trois millions de Palestiniens réfugiés dans les pays voisins. Pour la plupart, il s’agit de descendants des personnes contraintes de fuir leurs villages en 1948 et en 1967 et qui, jusqu’à présent, attendent une solution durable au conflit.

Ces dernières années, aussi bien en Israël qu’en Palestine occupée, les pressions se sont intensifiées à l’encontre des organisations de la société civile et de défense des droits humains. L’EPER et ses partenaires s’engagent contre les restrictions à la liberté d’opinion et à la liberté de réunion et contribuent à protéger la population civile en fournissant un travail de réseau et d’information et en assurant un accompagnement international.

Objectifs, thèmes principaux et activités

L’EPER ambitionne d’apporter sa contribution à la transformation du conflit de manière durable et sur la base du droit international. Avec le programme Open Forum, elle vise à renforcer les organisations de la société civile qui s’engagent par des moyens non violents pour la paix et la justice. Dans ses projets, l’EPER se concentre sur l’accès à la terre, ce qui recouvre également des aspects tels que des conditions de logement décentes pour tous, les droits des réfugiés ou la liberté de manœuvre des organisations de la société civile. L’Open Forum sert à élaborer des alternatives justes en réponse à des pratiques injustes afin que l’accès à la terre et la participation à la vie publique soient garantis pour tout un chacun.

1.  Renforcer et protéger les communautés : l’EPER et ses partenaires soutiennent les villages et les communautés dont l’accès à la terre est restreint, qui risquent l’expulsion ou dont les maisons risquent d’être détruites. Ils les aident à s’organiser. Des formations et des séminaires sont mis en place afin que les groupes cibles connaissent leurs droits et puissent formuler et revendiquer leurs besoins. Des alliances sont favorisées avec des partenaires locaux ou internationaux. L’EPER et ses partenaires contribuent à la protection de la population civile, par exemple à travers le programme d’accompagnement œcuménique, qui permet à des observateurs internationaux d’assurer une présence.

2. Informer la société civile israélienne, palestinienne et internationale et mettre en avant la cohabitation pacifique : avec le verrouillage progressif des différentes zones, les populations palestinienne et israélienne ont toujours moins de relations directes. En Israël, beaucoup n’ont pas la moindre idée de ce à quoi ressemble le quotidien dans les territoires occupés ni à quelles difficultés est confrontée la population palestinienne. A l’inverse, beaucoup de Palestiniens ne voient des Israéliens que les soldats ou les colons. Les organisations partenaires de l’EPER mènent des activités de sensibilisation du public et thématisent le racisme, la discrimination, la problématique non résolue des réfugiés ou encore la militarisation de la société. Elles s’appuient sur des solutions fondées sur les droits humains, pour ensuite les porter dans le débat au sein des deux groupes de population et au niveau international.

3. Rallier les autorités et les décideurs politiques à des solutions fondées sur le droit : à long terme, l’EPER et ses partenaires se sont fixé pour objectif d’influer sur les autorités et les décideurs politiques. A cet égard, la question non réglée des réfugiés palestiniens, qui constitue un tabou pour Israël, reste une thématique importante. En effet, une paix durable ne pourrait guère être possible sans la reconnaissance de l’injustice constituée par l’expulsion des Palestiniens et l’élaboration d’une solution commune.

HEKS in Israel/Palaästina
zvg (Open Forum)

En savoir plus...

Projets de l'EPER en Israël/Palestine

Faire un don

Votre don a de grands effets

CHF
30
CHF
75
CHF
120
CHF
Montant à choix
Attribution de votre don